« Le Triomphe de l'amour » de Marivaux

Du 15 juin au 13 juillet 2018

 

NOTRE AVIS : À NE PAS MANQUER
-SÉLECTION JUIN 2018-

On aimerait trouver Marivaux cucul la praline, Denis Podalydès dépassé, l'amour nul et non avenu. Mais on se laisse faire, et on saute joyeusement dans le piège. 


Moi l’épouser ! Je t’assure que non ; c’est bien assez qu’il m’épouse.
  © Pascal Gély

© Pascal Gély


La pièce en bref

Une princesse, Léonide, s’amourache d’un prince déchu, Agis, qui devrait occuper sa place (à elle). Elle décide de le soustraire à la férule du philosophe stoïcien qui l’éduque, Hermocrate, et de sa vieille fille de sœur Léontine. Seulement, ces trois là vivent reclus loin du monde et de ses turpitudes, prévenus contre les affres de l’amour. Pour arriver à ses fins, Léonide va se travestir (un classique du marivaudage) et séduire tour à tour chacun des membres du trio (car elle est reconnue comme femme par les intéressés, on est au XVIIIème siècle hein, le trouble dans le genre n’est pas encore totalement assumé). Le philosophe perd la raison, la vieille fille s’émeut, Agis succombe.

C’est une pièce sur l’amour avec un grand A : sur la rencontre, la naissance du sentiment, les stratagèmes qui peuvent y mener, et surtout sur le discours amoureux comme disait notre vieil ami Roland. Comment les amoureux reconnaissent en eux et expriment leur trouble à l’autre, comment cet amour se dit, s’extorque, s’avoue à demi-mot ou en pleine lumière. Or ce langage amoureux, c’est la matière même de la pièce de Marivaux, et c’est cette langue, si belle (la nôtre, soyons chauvins pour une fois) qu’on entend aux Bouffes du Nord dans cette mise en scène géniale de Denis Podalydès. Géniale car tout y est : la moindre nuance, inflexion de voix, regard, et surtout l’humour désopilant de la pièce. Celui-ci joue avec la cruauté du jeu amoureux, qui peut aussi être manipulation, mensonge, illusion. Mention spéciale à la scénographie d’Eric Ruf et à Leslie Menu, qui porte haut le rôle de Léonide.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Leslie Menu, une androgyne absolument parfaite dans ce rôle.
  • La scénographie d’Eric Ruf.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Thibault Vinçon en Agis, mais c’est vraiment pour chipoter.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Quelqu'un que vous menez en bateau. 
  • L'objet de vos fantasmes amoureux.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Vous retenir d'applaudir à tout bout de champ. 
  • Rire à gorge déployée.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Denis Podalydès

download (1).png

Dates
15 juin au 13 juil. 2018

download (2).png

Horaire
20h30 (mar-sam)
15h30 (sam)

Durée.png

Durée
2h05

Adresse.png

Adresse 
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bvd de la Chapelle
Paris 10

Avec.png

Avec
Edwige Baily, Jean-Noël Brouté, Christophe Coi, Philippe Duclos, Stéphane Excoffier, Leslie Menu, Dominique Parent, Thibault Vinçon

Prix.png

Prix
- de 26 ans: 16€
+ de 26 ans : 34€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !