« Trahison » de Harold Pinter

Du  19 au 30 janvier 2018

 

NOTRE AVIS : À ne pas manquer
-sélection janvier 2018-

Liautard poursuit son exploration du couple et du sentiment amoureux, après Scènes de la vie conjugale et Après la répétition. 


Vous êtes belle. Je suis fou de vous. Ces mots que je vous dis, vous le savez, non ?
  © DR

© DR


La pièce en bref

Une banale histoire d’adultère : une femme trompe son mari avec le meilleur ami de celui-ci. Robert est éditeur de littérature contemporaine, qu’il conspue. L’amant, Jerry, est agent littéraire. Elle s’appelle Emma et lit (ça vous rappelle quelque chose ?). Cette trahison, elle se confesse au début, l’histoire remontant ensuite par flashback. C’est dans cette construction originale que repose l’intérêt de la pièce de Pinter. Car la tension dramatique repose sur qui sait quoi (le mari soupçonne-t-il sa femme de le tromper ? L’amant sait-il qu’Emma a avoué leur liaison à son conjoint ? Et sa femme, Judith, se doute-elle de quelque chose ?). Tension qui est portée à son paroxysme par le jeu de Fabrice Pierre (Robert), bien au-dessus du reste de la distribution.

Nicolas Liautard (Jerry), qui signe la mise en scène — éblouissante, comme d’habitude, est un peu en-deçà. Notamment dans la scène de la déclaration à Emma (à la fin de la pièce, du coup), qu’il joue complètement bourré (il faut dire que ça picole sec sur le plateau), ôtant un peu du poignant du texte. La scène n’est cependant pas dépourvue d’érotisme (mais il aurait fallu forcer un peu la dose). Reste la scénographie, dépouillée, modulable, qui nous transpose dans un intérieur années 70. Ce triangle amoureux aurait pu servir de prétexte à un bon vaudeville, mais il prend ici une toute autre dimension : une exploration sensible de notre humanité. Rien que ça, et toc. 

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Les tirades qui tapent fort sur les ritals (ah le flegme britannique).
  • Fabrice Pierre, dont on est secrètement amoureuse (si vous nous lisez). 
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Honnêtement ? On est un peu déçu(e) par le jeu de Nicolas Liautard.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Des littéraires.
  • Quelqu'un à qui vous avez quelque chose à confesser.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les triangles amoureux.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Nicolas Liautard

download (1).png

Dates
19 au 30 janv. 2018

download (2).png

Horaire
20h30 (mar-sam) 
16h (sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse.png

Adresse 
Scène Watteau
 1, Place du Théâtre
Nogent-sur-Marne

Avec.png

Avec
Fabrice Pierre, Marie-Hélène Roig, Nicolas Liautard, Jean-Yves Broustail

Prix.png

Prix
- de 26 ans : 10 €
+ de 26 ans : 23 €
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !