« Le Tartuffe » de Molière

Du 14 septembre au 31 décembre 2018

 
Seulement s'il pleut.png

NOTRE AVIS : SEULEMENT S’IL PLEUT

Un Tartuffe de troisième âge, sans grande envergure et dont ni la mise en scène ronflante, ni les acteurs stars ne parviennent à apporter la moindre modernité.


On est aisément dupé par ceux qu’on aime.
— Tu m'étonnes.
 ©giovannicittadinicesi

©giovannicittadinicesi


La pièce en bref

Si l’on en croit le site des Archives du Spectacle, Le Tartuffe a été adapté en France plus de 150 fois depuis 1875. Alors forcément, quand on s'attaque au monstre, faut être un peu à la hauteur de ses prédécesseurs. En toute logique, Peter Stein a voulu donner sa « propre vision » du Tartuffe, dans une « scénographie sobre », aux « accents de contemporanéité » (ultra original, waouh). Le spectacle s'ouvre ainsi sur une scène de danse cacophonique, mêlant morceaux de rock et musique classique — nécessitant pour les âmes sensibles le port de boules Quiès...

Bref, vous l'aurez compris, cinqpiéciennes et cinqpiéciens, nous n'avons pas été séduits par la mayo. Un décor d'une rare laideur, digne des couloirs aseptisés d'un hôpital (service des soins palliatifs). Et quant aux costumes, malheur ! On vous promet qu'on n'a pas l'esprit mal placé, mais la robe de Marianne a clairement une couture en forme de phallus, sans compter la robe d'Elmire qui semble tout droit sortie d'une boutique de farce et attrape... Pourtant les comédiennes sont les seules à nous maintenir éveillés  (Isabelle Gélinas gracieuse, Marion Malenfant divine, et Manon Combes géniale) dans dans cette mise en scène mollassonne qui sent bon la naphtaline. Attention, on ne condamne par Pierre Arditi et Jacques Weber. Les bougres sont incapable d'être totalement mauvais, mais certainement un peu ronflants. Si vous êtes encore en vie pour affronter la scène finale, vous aurez le loisir de découvrir un Louis XIV sonorisé (un micro pour symboliser la monarchie absolue ? Mouaif, on a vu mieux) et un Tartuffe s'envolant dans les airs sous le regard de figurants inutiles. On ne sait plus si on doit rire ou pleurer. Allez, sans rancune Momo, la prochaine adaptation sera forcément meilleure !

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Isabelle Gélinas dont on est définitivement amoureux.

On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Les décors, les costumes, la musique, la mise en scène, la scène finale (mais sinon les sièges étaient plutôt conf).

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Une grand-mère qui veut voir Pierre Arditi sur scène avant de mourir.

Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Jacques Weber, en long en large et même en travers.


Infos Pratiques

download.png

Mise en scène 
Peter Stein

download (1).png

Dates
10 oct. au 20 nov. 2018

download (2).png

Horaire
 20h (mar-ven)
20h30 (sam) dim (16h)
 

Durée.png

Durée
2h

Adresse.png

Adresse 
Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 boulevard Saint-Martin
Paris 10

Avec.png

Avec
Pierre Arditi, Jacques Weber, Isabelle Gelinas, Manon Combes, Catherine Ferran, Bernard Gabay, Félicien Juttner, Jean-Baptiste Malartre, Marion Malenfant,Loïc Mobihan, Luc Tremblais 

Prix.png

Prix
- de 30 ans: 13 € (derrière un poteau)
+ de 30 ans : trop
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !