« Perdu Connaissance » d'Adrien Béal

Du 8 au 19 novembre 2018

 
Une réussite.png

NOTRE AVIS : UNE RÉUSSITE

Une loge de gardienne d’école. Une gardienne dans le coma. Une sœur en prison. Le passage de relais. Un drôle de groupe se forme. Tout est normal.


Dès qu’il y a du langage, donc dès que des
gens se parlent, il y a de la fiction.
— Adrien Béal
 © DR

© DR


La pièce en bref

Perdu connaissance est typiquement le genre de pièce à laisser poser dans un petit coin de sa tête. Au fil des jours, certaines images et sensations reviennent. Ce hall d’entrée d’école primaire, ces lumières blafardes à souhait — qui rappellent aussi bien l’enfance que l’esthétique d’autres metteurs en scène bien connus —, ce flottement caractéristique des gens qui se regardent en chiens de faïence, ne sachant pas trop lequel est de trop… Bref : un matin, la gardienne tombe dans le coma. Sa sœur arrive, catastrophée, et propose que leur troisième sœur fraîchement sortie de taule pour avoir harcelé son ancien amant puisse prendre temporairement sa place. La directrice, dubitative, finit par accepter. Ce petit noyau va vite être rejoint par un parent d’élève à la recherche d’un couteau, le mari de la dirlo et celui de la sœur n°2. Tout le monde suit ? Bon. On joue aux cartes, on se raconte nos vies, tout est étrange, décalé, assez hypnotisant lorsqu’on y repense.

Tout l’intérêt de la pièce réside dans notre capacité à saisir les effets de ce micro-événement que représente la fameuse perte de connaissance initiale. Plus personne ne semble vraiment savoir où il habite ni qui il est, à l’exception de cette troisième sœur un peu timbrée (formidable Boutaïna El Fekkak). On ressort de la salle sans trop savoir où aller non plus, et tant mieux. Ça devient rare.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • La directrice, coincée, parfaite.

  • Lorsque la sœur affirme vouloir abandonner son fils. Comme ça.

On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Quelques petits moments d’ennui.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un camarade d’école. Pourquoi pas après tout ?

Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les films contemplatifs.


Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Adrien Béal

download (1).png

Dates
8 au 19 nov. 2018

download (2).png

Horaire
 20h (lun-ven)
18h (sam)
16h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse.png

Adresse 
Théâtre de Gennevilliers
41 rue des Grésillons
Gennevilliers

Avec.png

Avec
Pierre Devérines, Boutaïna El Fekkak, Adèle Jayle, Julie Lesgages, Etienne Parc, Cyril Texier

Prix.png

Prix
A partir de 6€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !