« La nonne sanglante » de Charles Gounod

2 au 14 juin 2018

 
Mieux que faire l'amour.png

NOTRE AVIS : A NE PAS MANQUER
-sélection juin 2018-

 

David Bobée, jeune metteur en scène et directeur de théâtre qui monte qui monte, fait dans le clinquant réussi. C'est avec un grand sens du pop gothique qu'il met en scène  cet opéra peu connu de Gounod.  


Les morts reviennent,
Ils se souviennent
De leurs beaux jours,
De leurs amours !
  ©  S. Brion

© S. Brion


La pièce en bref

L'histoire se passe en Bohème, terre promise s'il en est des fantômes et autres créatures coincées entre vie et trépas ou vice versa — et généralement plutôt rageuses. Deux familles locales, les De Luddorf et les De Moldaw (sanguinaires mais nobles donc), se tapent sur le coin de la figure — et pas que —  depuis a priori pas mal de temps (peut être même la nuit). Intervient Pierre l'Ermite. Porteur de la parole divine, il dit que bon maintenant ça suffit, qu'il vaut mieux faire l'amour que la guerre et déclare que le traité de paix sera le mariage de la fille des Moldaw à l'aîné des Luddorf (ou l'inverse). Seulement voilà, il y a des cadavres dans le placard ou plutôt une nonne sanglante qui ère sur les coups de minuit avec une bande de morts-vivants sans visage et qui entend bien qu'on lui rende justice pour trouver l'éternel repos. Autant dire qu'il va falloir solder les dettes de sang et mettre au jour les secrets de famille pour sortir de l'impasse funeste. N'ayez pas (trop) peur, le fringant Rodolphe même s'il fait un serment malencontreux (nul n'est parfait) va nous sortir de là et accessoirement nous offrir des moments de chant à tutoyer les anges.

La Nonne Sanglante de David Bobée c'est un peu comme si vous aviez passé au shaker Game of Thrones et Charles Gounod. Autant dire que ça fait un Bloody Mary sacrément relevé. On aurait pu redouter le cocktail de mauvais goût voire le sacrement mauvais genre mais force est de constater que le pèlerinage en terres musicales pseudo médiévales vaut le détour. Et ce, d'autant que la noce se célèbre entre les murs chatoyants de l'Opéra Comique et sous la baguette de la chef magistrale Laurence Equilbey.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

ON A AIMÉ

  • Le chanteur principal, Michael Spyres, fougueux et vocalement au top.
  • L'esthétique gothique.
  • L'énergie musicale.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Les dérapages mauvais goût (notamment les deux costumes bleus satinés et les danseurs).

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Votre fantôme.
  • Votre dulciné.e.
  • Vos amis mélomanes.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Game of Thrones.
  • L'opéra XXème siècle.
  • Les histoires d'amour et de fantômes.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
David Bobée

download (1).png

Dates
2 au 14 juin 2018

download (2).png

Horaire
20h (lun-sam) - 15h (dim)

Durée.png

Durée
3h

Adresse.png

Adresse 
Opéra Comique
Place Boieldieu
Paris 9

Avec.png

Avec
Michael Spyres, Vanina Santoni, Marion Lebègue, André Heyboer, Jodie Devos, Jean Teitgen, Luc Bertin-Hugault, Enguerrand de Hys, Olivia Doray, Pierre-Antoine Chaumien, Julien Neyer, Vincent Eveno...

Prix.png

Prix
- de 28 ans : à partir de 16 €
+ de 28 ans : à partir de 16 €
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !