« La Fresque » d'Angelin Preljocaj

Du  7 au 22 décembre  2017

 

NOTRE AVIS : À NE PAS MANQUER

La fresque n'a d'immobile que son titre. Angelin Preljocaj, chorégraphe incontournable de l'exigence technique, signe ici une histoire d'amour et de beauté du geste dans une ambiance rétro-futuriste épurée. 


J’ai pensé à la façon dont les jeunes en particulier “entrent dans des images”.
— Angelin Preljocaj
  © Jean-Claude Carbonne

© Jean-Claude Carbonne


La pièce en bref

Ceci est une histoire d’amour. Et de danse. Dans une ambiance post-apocalyptique épurée mais pas complètement hostile, un jeune homme aperçoit soudain une fresque et tombe fou amoureux d’une des jeunes femmes représentées (il faut dire qu’elle est plutôt pas mal, en effet). Amour impossible parce qu’elle n’est que peinture ? Qu’à cela ne tienne, il saute dans l’univers peint pour conquérir sa belle. Qui a pensé que l’art était inanimé ? Le fantasme est tout en mouvement et en grâce, de pas de deux en ensembles millimétrés. C’est beau, tenu, bondissant. On est comme hypnotisés, immergés dans un univers rétro-futuriste sculpté par la lumière et bercé de musique électronique.

Même si on ne comprend pas tout, le bizarre est ici si élégant qu’on accepte de suivre tout en étant un peu paumés. Entre danse classique et contemporaine, Angelin Preljocaj s’autorise aussi des accents hip hop, flamenco, circassien, africain, mais toujours sous le signe de l’épure et de l’exigence technique. Un spectacle à la fois bluffant et austère, en somme. Longue vie aux paradoxes !

N.B : Hélas, il ne reste que quelques places à s'arracher, et pas les meilleures, mais ça vaut le coup !

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • L'excellence technique (effet waouh garanti).
  • L'élégance de la lumière.
  • L'ambiance futuriste minimaliste.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Le passage sonore avec du saxophone (tellement années 90).
  • Les martiens gladiateurs en pyjama (ça vous intrigue, hein ?).

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un amateur de danse contemporaine néoclassique.
  • Les fétichistes des cheveux.
  • Un.e romantique.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les cheveux.
  • La danse.
  • Le perfectionnisme.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Angelin Preljocaj

download (1).png

Dates
7 au 22 déc. 2017

download (2).png

Horaire
20h30 (mar-sam)
19h30 (jeu)
15h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h20

Adresse.png

Adresse 
Chaillot Théâtre National de la Danse 1 place du Trocadéro Paris 16

Avec.png

Avec
Mirea Delogu, Clara Freschel, Nuriya Nagimova, Anna Tatarova, Yurié Tsugawa, Marius Delcourt, Antoine Dubois, Victor Martinez Caliz, Fran Sanchez, Jean-Charles Jousni/Leonardo Cremaschi

Prix.png

Prix
- de 27 ans: 13€
+ de 27 ans : 37€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !