« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut

Du 18 janvier au 5 mai 2018

 
Mi figue, mi figue.png

NOTRE AVIS : MI-FIGUE MI-FIGUE

Victoire Berger-Perrin adapte « En attendant Bojangles », le célèbre roman d’Olivier Bourdeaut qui fut un succès de librairie. Victoire ? Pas vraiment.


Hey Georges, n’oubliez pas d’apporter votre bêtise ça peut toujours servir !
  ©  Evelyne Deseaux

© Evelyne Deseaux


La pièce en bref

On le sait, adapter un livre au théâtre, c’est toujours risqué. Alors, quand c’est un best-seller, c’est carrément casse-gueule. Les lecteurs enchantés viennent voir le spectacle avec enthousiasme (seront-ils déçus ?), les spectateurs curieux s’attendent au succès qu’on leur a promis (sera-t-il au rendez-vous ?), l’auteur est complètement en stress (va-t-on massacrer son œuvre sur scène ?). Bref, ça fait potentiellement beaucoup de monde à ne pas décevoir. Et ça n’a pas manqué ! On s’attendait à voir une pièce légère et fantasque, à l’image du livre, une pièce qui sorte de l’ordinaire. Un joli conte de fées moderne entre un bon gars et une charmante tarée, narré par leur adorable fiston sur fond de « famille, je vous aime ». Et on a eu droit à quelques miettes peu convaincantes.

La mise en scène n’est pas mauvaise, loin de là. C’est même un joli spectacle à regarder. Mais il manque d’émotion. Malgré leurs efforts, on n’éprouve aucune sympathie particulière pour les acteurs. On cherche la poésie, mais on ne la trouve pas. Il y a bien Victor Boulenger qui tire son épingle du jeu (haha c’est le cas de le dire !) mais ça ne sauve pas le spectacle. C’est dommage, on aurait vraiment voulu tomber sous le charme de la pièce et goûter à cette vitamine du bonheur, même artificielle, ne serait-ce qu’une heure. La bonne nouvelle, c’est qu’Olivier Bourdeaut a adoré l’adaptation. Au moins un de comblé !

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Le décor tout en velours.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Malheureusement, tout le reste.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un optimiste aguerri
    (cynique s’abstenir !)
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les histoires d'amour comme L’Écume des jours de Boris Vian.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Victoire Berger-Perrinr

download (1).png

Dates
18 janv. au 5 mai 2018

download (2).png

Horaire
19h00 (mar-sam)

Durée.png

Durée
1h20

Adresse.png

Adresse 
Théâtre de La Pépinière
7 rue Louis Le Grand
Paris 2

Avec.png

Avec
Anne Charrier, Didier Brice
et Victor Boulenger

Prix.png

Prix
- de 26 ans : 12€
+ de 26 ans : 34€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !