« Claudel » de Wendy Beckett

Du 7 au 24 mars  2018

 
Mi figue, mi figue.png

NOTRE AVIS : MI-FIGUE, MI FIGUE

Difficile de rester de marbre face au destin tragique de cette pauvre Camille. Une belle performance d'acteurs, qui pêche un peu par endroit, et par excès d'académisme. 


Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente.
— Camille Claudel
  © DR

© DR


La pièce en bref

Une chose est sûre, c'est qu'il ne faisait pas bon être femme et avoir du talent à l'époque. Et cette misogynie artistique, Camille Claudel en a fait les frais. Elève puis maîtresse de ce bon vieux Rodin, elle travaillera comme une forcenée sur des sculptures que ses contemporains jugeront audacieuses (voire clairement olé olé), ira à Londres se faire avorter pour ne pas risquer de faire honte à une famille ingrate, deviendra le temps d'un soir la coqueluche des mécènes, avant d'être enfermée à l'asile pendant 30 ans (histoire de ne pas faire d'ombre à ces messieurs ? Probable). En un peu moins de 2h, on assiste à la descente aux enfers de cette pauvre Camille, mi-passionnée, mi-timbrée.

Mais si l'histoire est bien ficelée, la passion crédible, les comédiens très investis et les statues interprétées par des danseurs poudrés de la tête aux pieds (dans des chorégraphies d'une sensualité folle), l'ensemble n'arrive jamais vraiment à s'émanciper de ce petit quelque chose d'un peu vieux jeu qu'on reproche souvent aux spectacles en costumes d'époque. A trop vouloir faire dans la vraisemblance, on finit par avoir l'impression d'assister à un documentaire (fort bien réalisé, mais tout de même). Cela étant dit, la salle semblait conquise, alors on vous laisse juger par vous-mêmes !

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Les chorégraphies de statues signées Meryl Tankard. Riche idée. 
  • Le personnage de Camille, sacrée femme.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Une langue un peu formelle. 
  • Des costumes et décors beaucoup trop classiques.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Votre copain d'expo.
  • Une muse pas contrariante. 
  • Un artiste lâche.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Le Musée Rodin.
  • Les femmes libres. 
  • Les masques à l'argile.
  • Le gâteau marbré.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Wendy Beckett

download (1).png

Dates
 7 au 24 mars 2018

download (2).png

Horaire
19h (mar)
20h (mer-sam)
16h (dim)

Durée.png

Durée
1h50

Adresse.png

Adresse 
Athénée Théâtre Louis-Jouvet - Square de l'Opéra Louis-Jouvet
75009 Paris

Avec.png

Avec
Célia Catalifo, Marie-France Alvarez, Marie Brugière, Swan Demarsan, Sébastien Dumont, Audrey Evalaum, Clovis Fouin, Christine Gagnepain, Mathilde Rance

Prix.png

Prix
- de 30 ans: à partir de 9€
+ de 30 ans : à partir de 18€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !