« Circus Remix » Maroussia Diaz Verbèke

Du 20 septembre au 14 octobre 2017 

 
Seulement s'il pleut.png

NOTRE AVIS : SEULEMENT S'IL PLEUT

Une boule à facette pour plonger l’arène dans une ambiance cosmique, des numéros pas toujours fascinants mais qui ont le mérite de laisser perplexe (voire circonspect)… En ce triste début d’automne, il nous faut partager avec vous notre déception, pour ne pas dire notre souffrance...


Ça marche pas toujours !
© DR

© DR


La pièce en bref

Au théâtre, il arrive qu’on soit déçu. Qu’on s’ennuie. Qu’un spectacle nous apparaisse comme désagréable à cause d’une mauvaise choucroute mal digérée. Bref. Vous me voyez venir. L’expérience Circus Remix n’a pas pris. Ça démarrait bien sur le papier : un délire circassien, enfin « circographe », peut-on lire, c’est là qu'on aurait dû capter l’embrouille. Dans les faits, une jeune femme nous dévoile pancarte après pancarte un texte vraisemblablement poétique (en tout cas, on sent qu’il doit être perçu comme tel). Elle reste muette, ce qui ne l’empêche pas de jouer avec les mots. Aïe. L’acrobate grimpe ensuite en haut de l’échafaudage pour se pendre par les pieds, avant de se laisser tomber dans le vide. OK. Belle perf’. C’était le premier numéro. On finit par le savoir, car entre chaque numéro la salle est plongée dans une nuit étoilée, forcée d'attendre 3 minutes entre chaque numéro. C’est long. Surtout quand le numéro d’après consiste à voir la même jeune femme faire des roues et attendre dignement, au terme de chaque galipette, que l’on manifeste notre admiration par une pluie d’applaudissements. 

Mais ce n'est pas fini. Le pire reste le mixage sonore nébuleux qui sert de bande-son au spectacle, sorte de montage d’émissions de radio et de télévision formant des phrases dont chaque mot provient d’une bouche différente. Idée sympa, on vous le concède. Mais franchement agaçante au-delà de deux minutes.  Bref, on pourrait vous dire que ce spectacle était très lyrique, que le silence nous renvoie au questionnements existentiels de notre for intérieur, que l’acrobatie est ici au service de la poésie. Mais ce serait vous mentir. Quand un spectacle est raté, il est raté.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Lle premier saut de l’ange. Mais attention, c’est un plaisir de courte durée.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Tout ce qu’on a vu après le saut de l’ange et attention c’est une souffrance de longue durée.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un ennemi d’envergure.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Applaudir contre votre volonté.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  Maroussia Diaz Verbèke

download (1).png

Dates
14 au 25 nov. 2017

download (2).png

Horaire
20h30 (mar-sam)
 

Durée.png

Durée
2h

Adresse.png

Adresse 
Centquatre Paris
5 rue Curial
Paris 19

Avec.png

Avec
Maroussia Diaz Verbèke

Prix.png

Prix
- de 26 ans: 12€
+ de 26 ans : 25€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !