« Cap au Pire » de Samuel Beckett

Du 2 décembre au 14 janvier 2018

 
Une réussite.png

NOTRE AVIS : une réussite
-sélection décembre 2017-

Denis Lavant, plus beckettien tu meurs, interprète une créature crépusculaire, qui ressasse une agonie qui n’en finit pas. Cap sur la substantifique moelle du terrible Samuel Beckett !

DU 23 DÉCEMBRE au 3 janvier INCLUS
🎁 VOS PLACES a moitie prix 🎁

Comment ça marche ?
1.  Je choisis ma date de représentation entre le 23 décembre et le 3 janvier.
2.  Je contacte la billetterie par téléphone au 01.53.05.19.19 avec le code « Les 5 Pièces » pour réserver mes places (dans la limite des places disponibles et uniquement sur le tarif plein à 26€). 
3.  Je retire mes places au guichet le jour du spectacle.


Essayer. Rater. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux.
  ©   Nathalie Sternalski

© Nathalie Sternalski


La pièce en bref

S’il fallait présenter Samuel Beckett, on pourrait dire (allons-y) que c’est un grand dramaturge du XXème siècle, beau comme un dieu et raide comme la justice, d’origine irlandaise mais de création française, qui, flirtant avec l’absurde a surtout abordé le sujet de la déchéance du corps et de l’esprit. La quintessence de son pessimisme s’exprime dans ses « textes monologues » que sont notamment La dernière bande et Cap au pire. Tout un programme.

Denis Lavant est tout à fait dans son élément, grâce à son éternelle dégaine de créature abîmée et son petit air de famille avec Gollum. Dans ce Cap au Pire délicatement mis en scène par Jacques Osinski, il ne bouge pas d’un iota mais sort, d’une voix grave et caverneuse, une incantation à la mort. En finir. Voilà ce qu’il appelle, ce qui arrivera (et ce n’est pas un spoiler puisqu’à la fin on meurt tous) mais qui ne se présente pas. En tout cas pas tout de suite. Amis ascètes et/ou défaitistes, ce spectacle est pour vous.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • La présence chamanique de Denis Lavant.
  • L’élégance et l’âpreté de la mise en scène.
  • La délicatesse des lumières.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • La litanie du pire, interminable.
  • Un côté élitiste, on l'avoue.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Ses amis désenchantés. 
  • Sa plaquette de Xanax.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Samuel Beckett. 
  • Le minimalisme crépusculaire (oui, c'est un style).

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  Jacques Osinski

download (1).png

Dates
2 déc. au 14 jan. 2018

download (2).png

Horaire
19h (mar)
20h (mer-sam)
16h (dim)

Durée.png

Durée
1h25

Adresse.png

Adresse 
Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet
7 rue Boudreau
Paris 9

Avec.png

Avec
Denis Lavant

Prix.png

Prix
A partir de 13€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !