« Bigre » de Pierre Guillois

Du 30 mai au 1er juin 2018

 

NOTRE AVIS : À ne pas manquer
-sélection MAI 2018-

Un conflit de voisinage entre trois comédiens muets aux agissements catastrophiques, qui repousse les limites du mélo burlesque !


Oh, et puis merde, hein...
  ©  Pascal Pérennec

© Pascal Pérennec


La pièce en bref

Il y a le geek fan de karaoké japonais dans son appartement immaculé à l'électroménager futuriste ; l'amoureux de la nature qui empile des boîtes en carton, dort dans un hamac et élève un lapin de garenne ; et enfin la bimbo adepte des médecines plus ou moins douces et des décolletés plongeants. Trois personnages terriblement seuls qui vivent côte à côte, se croisent et se rendent service de temps à autre. Voilà un portait éminemment cynique de la solitude forcée des citadins, élaboré sur un enchaînement de gags oscillant entre détails scabreux et bourdes scatophiles. Pierre Guillois force le trait jusqu'à nous mettre parfois mal à l'aise, mais il faut savoir lire entre les lignes.

Les comédiens tirent leur épingle du jeu avec beaucoup de talent,  et maîtrisent à la perfection chacune de leurs petites catastrophes quotidiennes. On se croirait devant un film muet, peuplé de personnages croqués sous nos yeux par un habile caricaturiste. La scénographie est ingénieuse, et nous offre une vision panoramique de trois appartements aux décors drastiquement différents, en accord avec la personnalité de leur propriétaire. Bruitages et  « effets spéciaux » sont tournés en dérision avec beaucoup de facétie : une canne à pêche s'empare du soutien-gorge de madame un jour de grand vent, une boîte de conserve prend feu tandis que l'évier fuit, et des toilettes apparaissent miraculeusement lorsque l'on claque des mains. Il faut être prêt à accepter beaucoup de choses pour aimer ce spectacle, mais l'inventivité de la mise en scène vaut à elle seule le déplacement.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Le côté hors normes de ce spectacle, qui en fait bien plus qu'un simple divertissement.
  • Les morceaux de karaoké : « la valse à mille temps » en japonais et « j'ai encore rêvé d'elle » en suédois.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Que le spectacle aille parfois trop loin dans le genre « clownesque », et prenne le risque de noyer l'intention initiale, à savoir décrire la solitude de trois célibataires en mal d'affection.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un copain très, très bon public.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • L'humour « pipi-caca ».
  • La fête des voisins.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Pierre Guillois

download (1).png

Dates
30 mai au 1 juin
2018

download (2).png

Horaire
20h
 

Durée.png

Durée
1h30

Adresse.png

Adresse 
MAC
1 rue Salvador Allende
Créteil

Avec.png

Avec
Pierre Guillois, Agathe L'Huillier,
Olivier Martin-Salvan

Prix.png

Prix
A partir de 12€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !