« Bestie Di Scena » d'Emma Dante

Du 6 au 25 février 2017

 
Mi figue, mi figue.png

NOTRE AVIS : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Soit on cherche à nous dérouler par le menu tout ce que la « performance » peut faire de plus caricatural, soit le second degré a ici trouvé son parangon.


Sploush.
— Bruit de fesses sur sol mouillé
  © Masiar Pasquali

© Masiar Pasquali


La pièce en bref

Quatorze hommes et femmes sautillent en jogging sur le plateau pendant que tout un chacun est encore bien trop occupé à chercher son siège et à s'y faufiler. Les premières minutes vous passent donc clairement au-dessus du cigare. Bien évidemment, c'est fait exprès. Mais on ne perd rien pour attendre, ça non. Dans un silence de mort et de transpiration, le groupe commence à courir, puis à enlever ses vêtements. Ni une ni deux, tout le monde se retrouve nu comme un ver, et on y voit déjà mieux. Sur scène, on feint la gêne, on se cache les parties, on fait de l'ombre à celles des autres quand ils ont une petite soif, bref : on se paie un beau moment d'intimité collective. Enfin, pour ne pas risquer le coup de froid, des objets leur seront bientôt jetés en pâture par on ne sait quelle force divine cachée dans les coulisses (Dieu ? Emma Dante qui s'ennuie ? Un technicien qui ne manque pas d'humour ?). Mystère.

La question est : pourquoi ? Pourquoi simuler une peur panique des pétards, imiter le singe en boulottant des chips, se rouler dans une serviette géante et faire l'hélico sous les yeux ébahis du premier rang (Si si) ? Si quelques tableaux sont effectivement bien pensés, si quelques chutes sur flaque d'eau nous font pouffer bêtement, on ressort de la salle en se demandant s'il ne s'agissait pas d'une grosse farce destinée à se gausser du théâtre contemporain dans ce qu'il a(vait) de plus caricatural : nudité tout du long, cris animaliers et concept insaisissable. Ne manquait plus que les surtitres en hongrois. Si c'était du second degré, alors chapeau ! On a eu peur. 

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Le final sur Only you, où chacun reprend son rôle.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Lorsque la performance se perd un peu dans ses propres mécanismes.
  • Avoir pourtant adoré le dernier spectacle d'Emma Dante, Le Sorelle Macaluso

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un correspondant étranger. 
  • Pas ses parents, c'est certain.
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Sortir en bande. 

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Emma Dante

download (1).png

Dates
6 au 25 fév. 2018

download (2).png

Horaire
21h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h

Adresse.png

Adresse 
Théâtre du Rond Point
2 av. FD Roosevelt
Paris 8

Avec.png

Avec
Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Viola Carinci, Italia Carroccio, Davide Celona, Sabino Civilleri, Roberto Galbo, Carmine Maringola, Ivano Picciallo, Leonarda Saffi, Daniele Savarino, Stéphanie Taillandier, Emilia Verginelli, Marta Zollet, et avec : Daniela Macaluso, Gabriele Gugliara

Prix.png

Prix
- de 30 ans: 18€
+ de 30 ans : 40€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !