« L'Avare » de Molière

Du 2 au 30 juin 2018

 
Une réussite.png

NOTRE AVIS : UNE RÉUSSITE
-SÉLECTION JUIN 2018-

Avis à toutes les radasses dans la salle, Harpagon revient sous les traits d'un Laurent Poitrenaux survolté armé d'un fusil de chasse. Une formidable leçon de radinerie moderne.


Qui se sent morveux se mouche.
  © Pascal Gély

© Pascal Gély


La pièce en bref

Si vous faites partie de ces gens qui cadenassent leur placard à biscuits, défaillent devant la moindre facture, fouillent jusque dans les dessous du moindre visiteur histoire de voir s'il n'a pas piqué un chandelier, ou se promènent armés d'un fusil de chasse pour protéger leur pécule, votre place est (en prison) à l'Odéon. Classique des classiques (il faut croire que la radinerie conserve aussi bien que le gros sel), l'Avare de Molière attire toujours autant les foules, car on ne peut s'empêcher d'aller expier ses propres tendances à l'épargne excessive auprès de ce vieux grigou d'Harpagon, attaché à sa cassette de louis d'or, qui ne serait tout de même pas contre l’idée d’épouser une gamine histoire d'égayer ses vieux jours. Evidemment, il choisit la mauvaise monture, son fils est effondré, sa fille n'en parlons pas davantage, bref : des quiproquos à la queue leu leu, des saillies verbales croustillantes et un Laurent Poitrenaux au sommet de sa verve !

Côté mise en scène, Ludovic Lagarde voulait sans doute ruer dans les brancards en prenant le parti du burlesque et de la déconne un peu poussée (et vas-y qu'on se peinturlure le ventre d'un gros « Fuck » au feutre rouge et qu'on baisse son pantalon à tout va). Décor minimaliste sans mobilier rempli de containers, engueulades musclées, claques sur le beignet…Ça veut parfois un peu trop en faire du côté des comédiens, mais fort heureusement les occasions de rire ne manquent pas, et on ressort de l'Odéon avec l'envie de retourner s'allonger sur son matelas de billets. 

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Laurent Poitrenaux, parfait dans le rôle du vieux radin sec comme un coup de trique.
  • Valère, très convaincant en fayot zélé. 
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Pourquoi Elise doit-elle nécessairement montrer ses seins pour manifester son désaccord ? 

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un radin qui s'ignore. 
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Voir un bon vieux classique relifté de temps à autre. 

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Ludovic Lagarde

download (1).png

Dates
2 au 30 juin 2018

download (2).png

Horaire
20h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
2h35

Adresse.png

Adresse 
Odéon-Théâtre de l'Europe
Place de l'Odéon
Paris 6

Avec.png

Avec
Marion Barché, Myrtille Bordier, Louise Dupuis, Alexandre Pallu, Laurent Poitrenaux, Tom Politano, Julien Storini, Christèle Tual
et Jean-Luc Briand, Élie Chapus, Benjamin Dussud, Sophie Engel, Zacharie Jourdain, Élodie Leau, Benoît Muzard

Prix.png

Prix
À partir de 10€

 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !