« Après la répétition » d’après Ingmar Bergman

Du 24 octobre au 14 novembre 2018

 
Une réussite.png

NOTRE AVIS : UNE RÉUSSITE

Ça ressemble à la vie, c’en est. Et pourtant, ça dit toute l’illusion théâtrale. C’est de l’art. Du grand art. Et c’est saisissant. Magistral.


On dirait que tu vas mieux que la dernière fois qu’on s’est vus.
 © Dylan Piaser

© Dylan Piaser


La pièce en bref

Deux comédiens sur scène, un portant de vêtements, un canapé, une table, un écran blanc. La lumière est vive. Très. Il y a ici Henrik, metteur en scène qui monte Le Songe pour la cinquième fois de sa carrière. Et puis, il y a Anna, rôle-titre de ce songe. La répétition est finie, Henrik est toujours sur le plateau, Anna cherche son bracelet. Anna a 23 ans et 3 mois, comme la fille d’Henrik, exactement. Alors Henrik est paternaliste avec cette jeune fille, quand le metteur en scène, lui, est troublé, attiré par son actrice. Anna, elle, a un fiancé, et surtout, Anna ne veut pas être une actrice « comme (sa) mère », qu’elle hait d’être morte et d’avoir vécu en tragédienne. Les dialogues s’enchaînent sans artifice.

Anna et Henrik se cherchent, se trouvent, c’est cruel, c’est drôle, c’est simple, c’est subtil et passionnant. Les comédiens jouent merveilleusement la séduction, l’amour, le jeu du flirt, le temps et la mort. Le public est captivé, captif. Soudain, avec trois fois rien, un pull qui tombe, une autre paire de souliers, Georgia Scallet devient Raquel, la mère d’Anna. Raquel, quand elle était jeune, quand elle était belle,  a elle aussi joué ce « Songe » pour Henrik. Et il l’a aimée, elle aussi. Le passage est saisissant d’illusion, on ne sait plus ce qui est faux, si c’est vrai, si c’est aujourd’hui, si c’était hier.  Sachez-le, les lumières ne baisseront pas durant la représentation. Quand est-ce que ça commence, alors ? Et est-ce que ça finit ? Tout le génie du tg Stan est là.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Ne plus savoir où on habite.

  • L’ambiguïté des dialogues.

On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Rien, c’est un sans-faute.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un fan de Bergman.

  • Une jeune première complexée.

Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Pleurer sur le couple.

  • Les relations un peu borders.


Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
tg STAN

download (1).png

Dates
24 oct. au 14 nov. 2018

download (2).png

Horaire
19h30 (lun-ven)
18h (sam-dim)

Durée.png

Durée
1h15

Adresse.png

Adresse 
Théâtre de la Bastille
76 rue de la Roquette
Paris 11

Avec.png

Avec
Georgia Scalliet Frank Vercruyssen

Prix.png

Prix
- de 30 ans: 19€
+ de 30 ans : 25€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !