« Andromaque, George Dandin» de Racine et Molière

Du 21 au 25 février 2018

 
Mi figue, mi figue.png

NOTRE AVIS : MI-FIGUE MI-FIGUE

Sur une scène dépouillée, des acteurs récitent George Dandin de Molière puis Andromaque de Racine vitesse grand V. Un spectacle 2 en 1 à voir sous 10 litres de Red Bull.


Un moment de bonheur dans l’amoureux empire répare dix ans de soupirs
— Molière
  ©  Pierre Grosbois

© Pierre Grosbois


La pièce en bref

C’est vrai, au début de la pièce, on a eu un moment de frayeur : huit acteurs en jean-basket, alignés sur une scène vide, qui récitent leur texte comme des collégiens, à savoir immobiles et le plus vite possible ; on se dit que les deux heures qui nous attendent risquent d’être longues. Et puis, quelques dialogues plus tard, on est complètement sous le charme ! On rit, on boit leur parole, on aime chaque phrase récitée à une cadence folle, en se demandant bien si quelqu’un n’a pas appuyé sur la touche « avance rapide ». Quelle performance ! Quelle élocution, quelle diction ! Evidemment, si vous souhaitez passer une soirée tranquille avec une pièce légère, Gwenaël Morin n’est pas le meilleur partenaire. Mais si vous êtes avide de nouveautés, ce dispositif singulier ne peut que vous surprendre.

La première partie se termine et on est conquis. On vient d’adorer une pièce méconnue de Molière, alors on peut bien attaquer Racine ! On est serein pour entamer la seconde partie du spectacle, dédiée à Andromaque (même si on ne se souvient pas bien de l’intrigue, ça remonte au lycée, et encore). Et là, c’est la déception. Le procédé ne fonctionne plus et la pièce est laborieuse. Que s’est-il passé ? Plus difficile aussi de convaincre par la tragédie. On se rabat sur le texte, à lire en direct sur des feuillets. Intéressant d’ailleurs de suivre les mots en écoutant simultanément les acteurs les réciter en accéléré. Le spectacle terminé, on se lamente de ne mettre qu’un mi-figue à un travail aussi intelligent, dont la première partie a tout d’une réussite.  

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • La première pièce du spectacle : saisissante !
  • Les acteurs et leur prouesse d’élocution.
On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Les spectateurs qui partent en plein milieu d’une tirade, un peu de respect tout de même !  

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Quelqu’un qui arrive à dire « trois petites truites cuites, trois petites truites crues » (ça marche aussi avec les chaussettes de l’archiduchesse).
Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les réflexions sur le théâtre.
  • Les procédés scéniques originaux.

Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Gwenaël Morin

download (1).png

Dates
 21 au 25 fév. 2018

download (2).png

Horaire
20h30 (mar-sam)
17h (dim)

Durée.png

Durée
2h05

Adresse.png

Adresse 
Centre Pompidou
 Grande salle
Place Georges-Pompidou
Paris 4

Avec.png

Avec
Gael Baron, Michael Comte, Cécilia Gallea, Florence Girardon, Jules Guittier, Barbara Jung, Amine Kara-Kidia, Antoine Mazauric, Ulysse Pujo

Prix.png

Prix
- de 26 ans : 14€
+ de 26 ans : 18€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !