« A l’infini nous rassembler » de Jean-François Spricigo

Du 7 au 17 novembre 2018

 
Mi figue, mi figue.png

NOTRE AVIS : mi-figue mi-figue

Ambiance contemplation au Centquatre devant l’œuvre de Jean-François Spricigo, qui nous plonge dans un spectacle sensible et poétique. L’occasion d’admirer de belles photos en noir et blanc et d’entendre la voix d’Anna Mouglalis. Le reste est incompréhensible !


En vérité, il n’y a pas de vérités individuelles, mais rien que des erreurs individuelles.
— Nietzsche
 © Jean-François Spricigo

© Jean-François Spricigo


La pièce en bref

Ce n’est pas une pièce classique mais une succession de moments. Des dialogues récités sur scène, par un homme (Jean-François Spricigo) et une femme (Anna Mouglalis). Le tout forme un spectacle poétique, à la croisée de plusieurs disciplines. Les photographies de Jean-François Spricigo sont en effet projetées sur grand écran. De très belles images en noir et blanc, dans la lignée d’Antoine d’Agata. Et puis il y a la voix et les yeux d’Anna Mouglalis qui nous parlent. C’est un tel ravissement de la voir et de l’entendre, là, en face de nous. On pourrait l’écouter des heures, même si on ne comprend pas tout à fait ce qu’elle dit. Le texte est tellement ampoulé qu’on ne saisit rien à cette avalanche d’oxymores sur la vie, la mort, l’amour, le réel… Bien sûr, il y a quelques moments de grâce, mais on regrette quand même l’absence de phrases simples avec un sujet, un verbe et un complément. Point.

Pourtant, ça n’a rien d’hautain. L’entreprise de Jean-François Spricigo est noble, avec une envie de bien faire et de délivrer des messages clés sur la créativité, la volonté de suivre ses rêves et le passage à l’adulte. A ce sujet, on a l’immense plaisir de voir des extraits D'amore si vive, de Silvano Agosti, un documentaire sur un petit garçon italien qui nous donne une belle leçon de vie. C’est très drôle et surprenant ! Et ça apporte un peu de légèreté à la pièce, qui ne manque d’ailleurs pas de sensibilité et de charme. On reste sur notre contemplation.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé.png

On a aimé

  • Anna Mouglalis, sublime et magnétique.

  • Les extraits D'amore si vive, de Silvano Agosti, projetés sur scène.

  • Les photos de Jean-François Spricigo.

On a moins aimé.png

ON A MOINS AIMÉ

  • Le texte qui manque cruellement de simplicité.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ?

  • Un contemplateur.

  • Un amateur de photographie.

Avec qui faut-il y aller.png

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Anna Mouglalis.


Infos Pratiques

download.png

Mise en scène  
Jean-François Spricigo

download (1).png

Dates
7 au 17 nov 2018

download (2).png

Horaire
 (mar-sam) 20h

Durée.png

Durée
1h

Adresse.png

Adresse 
Le Centquatre
5 rue Curial
Paris 19

Avec.png

Avec
 Anna Mouglalis
Jean-François Spricigo

Prix.png

Prix
- de 26 ans : 10€
+ de 26 ans : 15€
 


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !