« Kings of War »
d'après William Shakespeare

Du 22 au 31 janvier 2016

A ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUer
- Sélection janvier 2016-

Une succession étourdissante de trois règnes à la cour d'Angleterre, qui replace avec force et intensité l'œuvre de Shakespeare au cœur de la vie politique contemporaine. 


Choisis-moi, et fais de moi quelque chose de beau.
© Jan Verswyveld

© Jan Verswyveld


La pièce en bref

Qui aurait cru qu'il suffisait de mettre les rois d'Angleterre en costume-cravate pour que la ressemblance avec les leaders mondiaux d'aujourd'hui soit aussi troublante ?  C'est avec la précision et le génie qu'on lui connaît qu'Ivo Van Hove se saisit des trois pièces emblématiques  que sont Henri V, Henri VI et Richard III. Il en extrait ce qui fait la force du théâtre de Shakespeare, à savoir son intemporalité. Sans une seconde d'ennui, on commence avec le règne
« idéal » d'Henri V, que l'on voit lentement s'émanciper et prendre l'envergure d'un souverain modèle. À sa mort, tous les espoirs sont permis, mais son fils, timide, rendu pathétique par de trop hautes valeurs morales, échoue à se montrer digne de son rang . C'est avec la chute de Richard III, roi difforme et mal-aimé, que se clôt cette éblouissante saga familiale. Trois hommes de pouvoir, finalement assez semblables aux nôtres, et surtout désespérément seuls. 

Dans un décor inspiré de la war room de Wiston Churchill, entourés d'un dispositif vidéo oscillant entre téléréalité et série télévisée, les comédiens endossent tour à tour le rôle du traître, du mari aimant ou de l'épouse manipulatrice, avec une intelligence et une fluidité déconcertantes. C'est avec la sensation d'avoir assisté à quelque chose d'important que le public, debout, semblait quitter le Théâtre National de Chaillot à l'issue de la représentation. 

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • L'écran qui surplombe la scène, nous donnant un aperçu glaçant des arcanes du pouvoir.
  • Les interventions du contre-ténor (Steve Dugardin), bouleversantes.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Intégralement en néerlandais, il est parfois difficile de suivre les surtitres tout en gardant un œil sur les allers et venues des comédiens.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami passionné de politique
  • Un néerlandophone royaliste

Allez-y si vous aimez

  • Les mises en scènes modernes
  • Les luttes de pouvoir

 


Infos pratiques

Mise en scène  
Ivo Van Hove

Dates
22 au 31 jan. 2016

Horaire
19h (ven-sam)
13h (dim)

Durée.png

Durée
4h30
(entracte)

Adresse
Théâtre de Chaillot
1, Place du Trocadéro
Paris 16

Avec
Kitty Courbois, Hélène Devos, Fred Goessens, Janni Goslinga, Aus Greidanus jr., Robert de Hoog, Hans Kesting, Hugo Koolschijn, Ramsey Nasr, Chris Nietvelt, Alwin Pulinckx, Bart Slegers, Eelco Smits, Harm Duco Schut

Prix
-27 ans : 18€ 
+27 ans : 39€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !