Bachar Mar Khalife

12 Octobre 2015

Infos

Naissance : 13 février 1983

Profession(s) : chanteur, compositeur, pianiste

Nationalité(s) : française et libanaise (ou l'inverse)

Signe distinctif : aime écouter Booba

 

Mieux que faire l'amour.png

Actualité

Son 3ème album, Ya Balad, vient de sortir chez le label InFiné .

En concert le 6 novembre à l’Espace jeunesse Guy-Môquet, La Courneuve (93), le 12 au Gallia, Saintes (17), le 20 au théâtre le Merlan, Marseille (13), le 21 au Théâtre de la Ville, Valence (26) et  le 26 au Trabendo, 75019.

 
Musique et théâtre : il existe encore des frontières très difficiles à franchir entre ces mondes
 

L'interview

Ton dernier album, Who’s Gonna Get the Ball était sorti en 2013, pourquoi nous avoir fait attendre aussi longtemps ?

Pendant ces deux ans, il y a eu les concerts, la composition de la musique de deux films et la création  du spectacle « Le paradis de Helki ». En fait j’ai enregistré cet album assez rapidement fin 2014.

Un sujet fort chez toi est celui de l’exil.
Qu’est ce que ça signifie pour toi ?

J’aborde ce sujet à travers la chanson Ya Balad, qui veut dire « Oh pays » en français. Ce morceau parle de la nostalgie et de la perte d’un pays. Je parle de l’exil politique mais pas seulement. Il y a aussi l’exil d’un point de vue personnel et introspectif. C’est à dire lorsqu’on quitte tout ce qu’on a vécu et qui nous semble évident. L’exil social et intellectuel est pour moi une nécessité pour se renforcer et échapper au bruit, à l’agitation et à la médiocrité ambiante.

La pochette du 2ème album de Bachar : "Who's gonna get the ball from behind the wall of the garden today" (2013 - Label InFiné)

La pochette du 2ème album de Bachar : "Who's gonna get the ball from behind the wall of the garden today" (2013 - Label InFiné)

Le Paradis de Helki - Théâtre des Bouffe du Nord, 26 Janvier 2015

Le Paradis de Helki - Théâtre des Bouffe du Nord, 26 Janvier 2015

Ton spectacle, Le paradis de Helki, était un exil intellectuel ?

La volonté première était de faire un concert augmenté. C’est à dire de reprendre mon répertoire et d’y insérer un décor une vidéo et pourquoi pas une histoire pour relier tout ça. Avec mes metteurs en scène, on s’est vite rendu compte qu’on se dirigeait vers un projet hybride entre concert, théâtre et cinéma. On savait qu’il ne serait pas évidemment de trouver des salles car il existe encore des frontières très difficiles à franchir entre ces mondes. Au bout du compte ça a été une étape essentielle dans mon évolution.

Les Bouffes du Nord était le lieu idéal non ?

Oui, c’était le lieu rêvé, on a d’ailleurs complètement conçu le spectacle pour cette salle qui est vraiment magique.

As-tu envie de refaire du théâtre? 

Oui, pourquoi pas. Je viens de finir le tournage d'un clip pour la chanson Leïla, dans lequel je suis aussi en scène. Ç'a encore été une expérience, car je n'ai vraiment pas l'habitude, mais j'apprécie, parce que ca justifie beaucoup de choses dans la musique de se mettre en scène. J'ai travaillé avec la même équipe que pour Le Paradis de Helki, et notamment avec Julien Peissel, qui a beaucoup travaillé avec Vincent Macaigne. Sinon, je n'ai rien de prévu pour ma carrière de comédien. Je ne le suis pas, donc je ne prévois rien! Mais je me dis qu'il y aura forcément des choses à faire de ce côté là, plus corporelles.

Alicia Dorey & Emmanuel Libet


Merci de nous avoir lus, maintenant écoutez !