« Une longue peine»
de Didier Ruiz

Du 12 au 17 avril 2016

À ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
-sélection avril 2016-

Quatre hommes, une femme, et leurs témoignages poignants sur leur expérience de l’incarcération. Une découverte forte et sensible orchestrée avec justesse par Didier Ruiz.


Parfois quand on est triste, mais qu’on ne veut pas que les autres le voient, on pleure à l’intérieur.
©  Emilia Stéfani-Law

©  Emilia Stéfani-Law


La pièce en bref

Après avoir travaillé avec des personnes âgées, des adolescents, des adultes actifs, Didier Ruiz, avec la Compagnie des Hommes, donne aujourd’hui la parole à d’anciens détenus. Alain, André, Eric et Louis ont chacun été incarcérés pendant plus de dix ans. Annette, elle, a accompagné son mari durant 8 ans. Leur témoignage s’articule selon une trame, le texte n’est pas récité, l’expérience est racontée, tous les soirs avec des mots différents. Didier Ruiz nous présente son spectacle comme « la prise de parole en direct d’hommes et de femmes qui ne sont pas des acteurs ». En effet, ils ne sont pas comédiens, et c’est peut-être ce qui fait leur justesse. Le tout se déroule sur un plateau nu, avec uniquement un écran utilisé ponctuellement. Peut-être aurait-il été intéressant d’offrir une scénographie plus travaillée, mais la force de l’émotion transmise par le texte nous fait oublier ces questions.

Création participative, théâtre documentaire, Une Longue Peine se présente comme un théâtre manifeste. Si cette pièce ne traite pas de la prison et de ses conditions en général, l’expérience de chacun parvient à créer une histoire commune et à ouvrir chez le spectateur une réflexion sur l’enfermement au sens large. Pourquoi ces hommes ont-ils été incarcérés ? On ne le sait pas, et ce n’est pas le propos. Le théâtre devient pleinement l’expérience humaine d’une réalité, de l’écoute, de l’émotion et de la réflexion, « Le lieu de la parole. De toutes les paroles » comme le dit justement le metteur en scène. On sort de la salle bouleversé, pas facile de mettre des mots sur ce que l’on vient de voir, mais on se dit qu’il était important et nécéssaire de les écouter. 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La sincérité du jeu. 
  • Les extraits vidéos.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Certains rires (gênés ?) dans la salle.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami qui pense que la prison « c'est pas si terrible ! »

Allez-y si vous aimez

  • Les témoignages


Infos pratiques

Mise en scène  
Didier Ruiz

Dates
12 au 17 avr. 2016

Horaire
20h (mar-jeu)
14h-20h (ven)
19h (sam)
18h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
Maison des Métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud
Paris 11

Avec
André Boiron, Eric Jayat, Annette Foex, Alain Pera, Louis Perego

Prix
-26 ans: 10€
+26 ans: 14€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !