« Tristan » 
d'Eric Vigner

Du 21 au 26 février 2017

Une réussite

Notre avis : UNE RÉUSSITE

Eric Vigner réécrit le mythe, l’actualise, le malmène… et ose l’hyper-référence.


Il me l’a donnée. Elle s’est donnée à lui par moi, elle s’est donnée à moi par lui et nous contient tous les deux.
© Estelle Hanania

© Estelle Hanania


La pièce en bref 

Mieux vaut connaître le mythe avant d’aller voir la pièce. En bref, Tristan va chercher Iseult pour la ramener à son oncle Marc qui veut l’épouser. En chemin, les tourtereaux boivent le philtre et vlan ! Ils tombent amoureux. Breton lui-même, ce n’est pas par hasard qu’Éric Vigner jette son dévolu sur une légende à mi-chemin entre la Bretagne, l'Irlande et les Cornouailles, lui redonnant un petit coup de jeune fort appréciable. Lorsqu'on y pense, les jeunes filles que Boko Haram réduit en esclavage, ne sont-elles pas les Iseult d’aujourd’hui ? Réécriture et réinvention sont reines dans cette adaptation qui reprend l'idée du triangle amoureux pour mieux le tordre et le malmener sous nos yeux.

  Pas avare de clins d'œil à ceux qui le suivent depuis ses débuts, le metteur en scène n'hésite pas à réutiliser des éléments de ses précédents spectacles, ni à régaler les littéraires dans la salle d'un texte truffé de références, de Duras à Maeterlinck, en passant par Othello ou l’Apocalypse selon Saint-Jean, qui donnent au spectacle un côté savamment ésotérique. Et pour ne rien gâcher, scénographie, décors et costumes vous en mettront plein les mirettes ! Bravo Éric d'avoir eu la bonne idée d'être aussi plasticien.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La scénographie, on le dit et on le répète.
  • Tristan, sacrément beau gosse (Mathurin Voltz) et Marc, excellent comédien (Alexandre Ruby).
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • L’usage de la vidéo et de l’Iphone géant qui sert d’écran : certains des plans sont d’une platitude sans nom.
  • Matthias Hejnar, seul point faible de la distribution (mais pas un des personnages les plus importants, alors on se calme.)
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Ce mec amoureux de vous qui essaye de vous caser avec son meilleur ami.

Allez-y si vous aimez

  • L'iode.
  • Les mythes pas miteux.


Infos pratiques

Mise en scène 
Eric Vigner

Dates
21 au 26 fév. 2017

Horaire
20h30 (mar-sam)
19h30 (jeu)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
T2G
41 avenue des Grésillons
Gennevilliers

Avec
Bénédicte Cerutti, Matthias Hejnar, Alexandre Ruby, Jules Sagot, Zoé Schellenberg, Isaïe Sultan,Mathurin Voltz

Prix
-30 ans : 13€
+30 ans : 24€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !