« T'es pas né (histoire de frangins) »
de Philippe Maymat

Du 26 avril au 1 juillet 2016

À ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
-sélection juin 2016-

Seul sur une scène dépouillée, Philippe Maymat virevolte entre deux souvenirs d'enfance et trois prises de judo, entre deux aînés sans pitié et un but manqué de Pelé. Un vent de pop et de far-west souffle sur le Théâtre de Belleville.


Je suis le Björn Borg de l’amour.
©  Pierre Grosbois

©  Pierre Grosbois


La pièce en bref

À la fois auteur et interprète, Philippe Maymat nous raconte l'enfance du "petit Philippe", délibérément fragmentée, accélérée, chapeautée par un frangin protecteur et racketteur à souhait. Tantôt cowboy chevauchant dans une forêt infestée de Scouts de France, tantôt premier de la classe en calcul, le petit Philippe lance des défis à son frère ("Vas-y, sors de la ta piaule si t'es un homme !") avant de courir sur scène au son de "Allez les Verts". On se souvient, nous aussi, de notre première boum, de notre premier Monaco qui nous a donné les joues rouges et de cette affreuse prise de conscience : "Mais… Le Prince Charmant, il transpire pas, Björn Borg, il transpire pas, alors pourquoi moi je transpire?". À travers une douzaine de tableaux, Philippe Maymat partage avec nous ses grandes découvertes d'enfant, de son adoration pour Jimmy Connors à son amour pour la petite Isabelle qui lui souriait en classe. On apprend dans la foulée que Copenhague se situe à côté de Fontainebleau, que Kozakiewicz avait sauté vers l'or aux J.O. de 1980, ou encore qu'il fut un temps où l'on cherchait des réponses à nos questions dans une énorme Encyclopaedia Universalis. Quel régal de se retrouver à nouveau en famille, au milieu de joutes verbales à la syntaxe chancelante ("Mets ta morphose, et attache-la bien, surtout !"), à un âge où chaque décision est un pas de géant.

La mise en scène sobre et efficace de Laurent Fraunié laisse place à l'universalité des problèmes et des curiosités de l'enfance. On se surprend à projeter nos propres souvenirs sur le plateau, meublé seulement d'une chaise et d'un tatami. La réussite de cette pièce tient à l'équilibre délicat entre Histoire et histoires, entre chantiers de Gdansk et gaffes d'enfants, qu'a su trouver un gamin aux cheveux poivre et sel.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Les cinq dernières minutes.
  • Le retour réussi aux années 70-80.
  • Que Philippe Maymat arrive à imiter toute sa famille, mais aussi la maîtresse, son amoureuse et Giscard.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La gestuelle de Philippe Maymat, parfois plus efféminée qu'enfantine.
  • Que la pièce se termine.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami qui a le mal du siècle
  • Son frangin qu'on vient de battre en duel
  • Un pote qui finit toujours médaille de bronze aux J.O.

Allez-y si vous aimez

  • Gordon Banks, Star Wars, Steve McQueen et les cowboys
  • Les questions existentielles des moins de dix ans


Infos pratiques

Mise en scène  
Laurent Fraunié

Dates
26 avr. au 1 juil. 2016

Horaire
19h15 (lun)

Durée.png

Durée
1h15

Adresse
Théâtre de Belleville
94 rue du Faubourg du Temple
Paris 11

Avec
Philippe Maymat

Prix
-26 ans: 10€
+26 ans: 25€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !