« Sur les cendres en avant »
de Pierre Notte

Du 14 avril au 14 mai 2016

Une réussite

Notre avis : UNE Réussite
-sélection AVRIL 2016-

Entre comédie musicale, opérette et pièce de théâtre, cette variation autour du thème du voisinage est une délicieuse et joyeusefête macabre : entrez dans la danse !


Vous vous râpez les jambes pour les avoir plus fines.
©  Giovanni Cittadini Cesi

©  Giovanni Cittadini Cesi


La pièce en bref

Sur scène : deux univers, deux intérieurs, deux « bouts de chez soi » : l’un bien en ordre, bien rangé, où vivent Macha et sa sœur Nina ; l’autre en ruines, démoli, délabré, calciné, dans lequel vit une Mademoiselle Rose dont on comprendra vers la fin qu’elle est encore bien plus seule qu’il n’y paraît. Entre ces deux espaces tout à coup forcés de se rejoindre existait jusqu’alors au mieux de l’indifférence, au pire de l’animosité. Apprendre à se tolérer, s’accepter, s’accommoder, s’admettre, s’apprivoiser : tel est le chemin que vont parcourir ces quatre femmes un peu cabossées – eh, oui une quatrième a surgi sans crier gare, un fusil à la main. Peu à peu les masques tombent, les désespoirs perdent du terrain, les projets pointent. De ces quatre solitudes naîtra une promesse de bonheur, un horizon plus doux, plus joyeux, un renouveau synonyme d’indépendance et d’émancipation.

Ainsi posée par l’auteur, la question du voisinage traverse et façonne le spectacle. Comment cohabiter, comment vivre avec l’autre, celui qu’on n’a pas choisi, celui qu’on ne supporte pas, celui dont on guette la chute. Sans doute fallait-il le talent et la poésie instinctive de Pierre Notte pour créer cet objet théâtral drôle, tendre, grinçant, léger, pétillant et joliment optimiste. Une bulle de gaieté, une parenthèse jubilatoire, une fleur éclose sur d’improbables cendres : il serait dommage de se priver d’un tel plaisir.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Les « trouvailles » de Pierre Notte, poétiques et drolatiques (vous ne regarderez plus jamais votre épluche-légumes comme avant)
  • Le pianiste, qui donne le ton à l'ensemble
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Une voisine qui riait, riait, riait…un peu trop fort
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un inconditionnel de Jacques Demi
  • Un groupe de Femen

Allez-y si vous aimez

  • Chantons sous la pluie et Les demoiselles de Rochefort
  • Les nouvelles formes d'écriture théâtrale


Infos pratiques

Mise en scène  
Pierre Notte

Dates
14 avr. au 14 mai. 2016

Horaire
21h (mar-sam)
15h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h25

Adresse
Théâtre du Rond-Point
2 bis av. Franklin Roosevelt
Paris 8

Avec
Juliette Coulon, Blanche Leleu, Chloé Olivères, Elsa Rozenknop, Donia Berriri

Prix
-30 ans : 16€
+30 ans : 29€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !