« Romeo & Juliette »
de William Shakespeare

Du 5 décembre 2015 au 30 mai 2016

A ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
- SÉlection AVRIL 2016-
 

Eric Ruf s'empare de cette pièce culte du répertoire et la débarrasse énergiquement de son aura poussiéreuse, pour en faire un drame saisissant de modernité.


Les transports violents ont des fins violentes et meurent dans leur triomphe ; aimez-vous donc modérément.
© Vincent Pontet

© Vincent Pontet


La pièce en bref

L'Italie du sud des années 1930, des costumes signés Christian Lacroix, un texte dépouillé de toutes ses fioritures : c'est la formidable redécouverte d'un drame que l'on croyait connaître par cœur que nous propose la Comédie-Française, dans cette mise en scène incroyablement moderne de Romeo et Juliette. Jamais ce texte ne nous a paru aussi beau. L'histoire, pourtant, nous la connaissons tous, au moins dans les grandes lignes : à Vérone, deux familles se haïssent depuis plusieurs générations. Romeo, fils Montaigu, est amoureux d'une femme qui ne le lui rend pas. Juliette, fille Capulet, fait l'objet de toutes les convoitises, et se retrouve en âge de se marier. Un soir, alors que Romeo réussit à s'inviter à une soirée organisée par ses ennemis, les deux jeunes gens se rencontrent, et tombent fous amoureux l'un de l'autre. Mais la rivalité des deux camps va précipiter leur mariage clandestin vers une fin tragique, au terme d'une nuit durant laquelle ils se donneront la mort. Pas de surprise, c'est certain, et pourtant la pièce est loin de se résumer à la scène du balcon, dont on nous a si souvent rebattu les oreilles. 

Il est rare d'être déçu par la beauté des décors et le talent des comédiens de la Comédie-Française. Tout au plus pourrait-on parfois leur reprocher un côté un peu vieillot, voire gentiment ennuyeux. Rien de tout cela ici : la direction d'acteur est audacieuse, voire insolente, et les pointes d'humour sont légion. Certains diront que les libertés prises par le metteur en scène cantonnent l'histoire d'amour à rester au second plan. Au contraire, la lecture littérale qui en est faite permet (enfin) à ce classique de renaître sous nos yeux !


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Les tenues de Juliette, qui la rendent parfois plus proche d'une Jackie Kennedy que d'une jeune vierge effarouchée.
  • La musique italienne, qu'elle soit chantée par un petit moustachu ou poussée à plein volume à partir d'un petit transistor d'époque. 
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Les accès de rage du père de Juliette, un peu exagérés, qui finissent par provoquer un certain malaise.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami en plein chagrin d'amour
  • Vos parents, pour leur prouver que les classiques peuvent changer.

Allez-y si vous aimez

  • Le répertoire classique
  • L'ambiance mafieuse de l'Italie du Sud
  • Les histoires qui finissent mal


Infos pratiques

Mise en scène 
Éric Ruf

Dates
5 dec. 2015 au 30 mai 2016 

Horaire
20h30 (lun-ven)
14h (sam-dim)

Durée.png

Durée
2h55

Adresse
Comédie-Française,
1, Place Colette
Paris 1

Avec
Claude Mathieu, Michel Favory, Christian Blanc, Christian Gonon, Serge Bagdassarian, Bakary Sangaré, Pierre Louis-Calixte, Suliane Brahim, Nâzim Boudjenah, Jérémy Lopez, Danièle Lebrun, Elliot Jenicot, Laurent Lafitte, Didier Sandre, Pénélope Avril, Vanessa Bile-Audouard, Théo Comby Lemaitre, Hugues Duchêne, Marianna Granci, Laurent Robert

Prix-
28 ans : à partir de 6€
+28 ans : à partir de 13€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !