« Roberto Zucco »
de Bernard-Marie Koltès

Du 29 janvier au 20 février 2016

Mi-figue, mi-figue

Notre avis : UNE RÉUSSITE

L'histoire du tueur en série italien Roberto Succo, figée dans le temps par Bernard-Marie Koltès en 1988, et remise au goût du jour dans cette mise en scène explosive de Richard Brunel.


J’aimerais renaître chien, pour être moins malheureux.
© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez


La pièce en bref

Dans les bas-fonds de Little Chicago, un homme s'évade de prison. C'est Roberto Zucco (le « S » de Succo ayant été modifié par Koltès). Incarcéré suite au meurtre de son père, il revient chez sa mère récupérer quelques vêtements, et l'étouffe dans une dernière étreinte. C'est un homme impulsif, choquant, et libéré de toute mauvaise conscience: il tue, oublie, recommence, cherche on-ne-sait-quoi, fuit on-ne-sait-où. Son chemin croise celui d'une jeune adolescente en mal de repères, étouffée par une sœur puritaine et un frère paranoïaque. Leur rencontre est furtive, secrète et passionnée, mais en disparaissant Roberto laisse derrière lui une femme prête à tout pour le retrouver, y compris à le dénoncer à la police. Devenu ennemi public numéro 1, Zucco assassine encore sur sa route un inspecteur de police, ainsi que le fils d'une bourgeoise prête à tout quitter pour le suivre, même à renier son propre sang.

Difficile de diriger plus d'une dizaine de comédiens dans une pièce où l'action se déplace en permanence. On passe du quotidien sordide des prostituées à l'atmosphère angoissante d'une salle d'interrogatoire, avant de s'arrêter sur la beauté étrange d'une scène de crime. Grâce au talent de la scénographe Anouk Dell'Aiera, le déséquilibre va se nicher jusque dans les moindres recoins du plateau, des panneaux coulissants aux escaliers sur roulettes, offrant au personnage de Roberto un terrain de jeu où il pourra se cacher, s'élever, puis tomber.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Le monologue de Roberto, sussuré dans un portable éteint, seul moment de véritable cohérence du personnage.
  • Les personnages qui sortent de la nuit, créatures fascinantes, presque irréelles.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Certains comédiens récitent leur texte, rendant quelques scènes un peu fastidieuses.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami sous le charme de Pio Marmaï

Allez-y si vous aimez

  • Les faits divers
  • Les courses-poursuites

 


Infos pratiques

Mise en scène  
Richard Brunel

Dates
28 jan. au 20 fév. 2016

Horaire
20h (lun)
20h (mer-sam)
15h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h40

Adresse
TGP
59, Bvd Jules Guesde
Saint-Denis

Avec
Axel Bogousslavsky, Noémie Develay-Ressiguier, Évelyne Didi, Nicolas Hénault, Valérie Larroque, Pio Marmaï, Babacar M’Baye Fall, Laurent Meininger, Luce Mouchel, Tibor Ockenfels, Lamya Regragui, Christian Scelles, Samira Sedira,
Thibault Vinçon

Prix
-26 ans: 12€
+26 ans: 23€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !