« Répétition » 
de Pascal Rambert

Du 19 au 22 décembre 2016

Une réussite

Notre avis : UNE RÉUSSITE
 

Deux ans après sa création, Pascal Rambert et son casting d’exception vous attendent pour répéter Répétition


C’est le moment de créer une illusion collective.
© Marc Domage

© Marc Domage


La pièce en bref

Quatre acteurs sur un terrain de basket. Ils nous tournent à moitié le dos, échangent sans vraiment échanger, et parfois nous jettent un regard. Entrée en matière… singulière. Une actrice à la fois obsédée et dégoutée par la Structure : Audrey Bonnet. Une autre, Emmanuelle Béart, qui déballe son désir brûlant et partagé pour deux hommes. Un auteur pour qui la parole est le vide intérieur : Denis Podalydès. Enfin, Stanislas Nordey (oui, celui de Je suis Fassbinder), qui incarne un metteur en scène aux allures de messager, LE messager. Voilà donc l'équipe « censée » répéter. Sauf que les acteurs jouent un peu trop « perso » et que le groupe explose. Ils préfèrent passer directement aux règlements de comptes. 

Au risque de vous spoiler tout le plaisir de la découverte, Répétition n'est pas qu'une simple mise en abyme, mais surtout une profonde remise en cause de la notion de groupe au sens large. S'il y avait besoin de le rappeler, ce spectacle confirme qu'il n'y a pas de vérité unique et que pour vivre, mieux vaut écouter sa passion. Pour ce qui relève de la fiction et de l'utopie... c'est à vous seul d'en juger. Pascal Rambert en a t-il trop dit ? Peut-être, mais il a le mérite de recentrer le propos sur les regards et les mots. Avec Répétition, il  a surtout eu la bonne idée de miser sur les interprétations : il y a ceux qui savent, ceux qui admirent, ceux qui aiment et ceux qui questionnent. Et puis, il y a des corps qui gardent et d'autres qui diffusent. Si les animaux ont décidé de se taire devant l’horreur du monde, Rambert lui prend le parti de parler, répéter, pour mieux recommencer. 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Emmanuelle Béart et son obsession pour les mains.
  • Denis Podalydès : on pourrait l’écouter des heures et des heures.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La scénographie minimaliste, et c’est pas faute d’avoir imaginé.
  • L’amour qui sauve le monde : un peu trop facile.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un pote gymnaste.
  • Un écrivain à ses heures perdues.

Allez-y si vous aimez

  • Les quatuors d'acteurs people.
  • Penser aux générations futures.


Infos pratiques

Mise en scène 
Pascal Rambert

Dates
19 au 22 déc. 2016

Horaire
20h30 (lun-sam)

Durée.png

Durée
2h15

Adresse
Théâtre de Gennevilliers
41 avenue des Grésillons
Gennevilliers

Avec
 Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Stanislas Nordey, Denis Podalydès


Prix
-30 ans : 11€
+30 ans : 22€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !