« Rendez-vous Gare de l'Est » 
de Guillaume Vincent

Du 31 mai au 26 juin 2016

À ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
-sélection mai 2016-
 

Durant plusieurs mois, avec une régularité d’horloge, Guillaume Vincent s’est rendu chaque semaine à la Gare de l’Est pour écouter une femme pas comme les autres, rencontrée par hasard, enregistrant des heures de conversation pour en tirer un spectacle bouleversant.


Quand on se lève tôt c’est...Quand on se lève tôt, c’est super...
© Elizabeth Carecchio

© Elizabeth Carecchio


La pièce en bref

Assise sur une chaise, les genoux serrés, une femme au regard absent égrène quelques phrases sans importance. Elle semble penser à voix haute, nous parle de sa sœur, de sa nièce, d’un emploi du temps chamboulé. On la regarde un bon moment se noyer dans un verre d’eau sans vraiment se douter que cette femme a un sérieux problème. Puis on comprend : les allers-retours à l’hôpital Sainte-Anne, les crises d’angoisse à répétition, la relation amoureuse instable et les émotions non maîtrisées…Cette femme est atteinte d’une maladie dont on parle beaucoup, et dont on s’affuble parfois pour justifier des désirs contradictoires : la bipolarité. 

Le flot de paroles qui s’échappe de la bouche d’Émilie Incerti-Formentini, remarquable interprète de cette anonyme croisée dans un café de gare, est d’une fluidité telle que le trouble en devient parfois imperceptible. Là réside toute l’ambigüité de la maladie, fuyante, insaisissable, toujours sur le point de resurgir à travers une phrase de travers ou une anecdote à côté de la plaque. On l’écoute se faire une montagne du moindre détail, se détourner sans peine d’un sujet beaucoup plus important, digresser sur la vie des autres pour mieux revenir à son malheur à elle, riant d’elle-même lors de quelques éclairs de lucidité. Sa bipolarité la rend tout à la fois grave et légère, en suspension, flottant dans un nuage d’éther et de coton dont elle semble ne jamais vouloir redescendre. Et on resterait volontiers encore un peu avec elle.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • L'émouvante Émilie Incerti-Formentini.
  • Le fait de se reconnaître dans le personnage, voire de se trouver quelques manies communes.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Certains silences, qui laissent s'installer un léger malaise.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami sain de corps et d'esprit

Allez-y si vous aimez

  • Les histoires de fou


Infos pratiques

Mise en scène 
Guillaume Vincent

Dates
31 mai au 26 juin 2016

Horaire
20h30 (mar-sam)
15h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h

Adresse
Théâtre du Rond-Point
2bis av. F. Roosevelt
Paris 8

Avec
Émilie Incerti-Formentini

Prix
-30 ans : 16€
+30 ans : 31€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !