« Pour un oui pour un non»
de Nathalie Sarraute

Du 18 novembre 2016 au 26 février 2017

Mi figue mi figue

NOTRE AVIS : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Comment un malentendu, un mot, ou plutôt un silence entre deux mots peut mettre fin à une longue et solide histoire d’amitié.


Il y avait entre « c’est bien » et « ça » un intervalle plus grand.
© Brigitte Enguérand

© Brigitte Enguérand


La pièce en bref

Le pitch ? H1 a demandé à H2 de venir le voir. Au moment où la pièce démarre, on les prend au milieu d’une discussion qui n’est pas encore une dispute. H1 a le sentiment que H2 est plus froid, plus distant que d'habitude, et il aimerait connaître la raison de cet éloignement. H2 commence par nier, puis il finit par dire. Ce qui lui est resté en travers de la gorge, c’est finalement une toute petite chose que son ami lui a dite. Mais de cette toute petite chose va naître un monde de souffrance, de non-dit, de haine folle. Ce phénomène de miroir grossissant —comment une altération du langage révèle des gouffres émotionnels entre deux hommes pas paranos pour deux sous — est au centre du travail de Sarraute. 

Mais sur la scène du Poche-Montparnasse, quelque chose ne fonctionne pas. On a du mal à croire à cette amitié sur le point d’exploser sous nos yeux. Les deux comédiens semblent jouer chacun leur partition dans leur coin, sans jamais se rencontrer réellement. Nicolas Vaude surjoue constamment, laissant peu de place à son partenaire, lui-même cantonné au rôle de l'éternel condescendant. Peut-être manque-t-il un peu, dans leur joute verbale, de ces fameux tropismes, de ces intervalles pleins de sous-entendus chers à Nathalie Sarraute, qui auraient amené davantage d’émotion sur le plateau.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • La scénographie, toute simple, dans un décor épuré, stylisé, blanc sur blanc.
  • Réentendre ce texte de Nathalie Sarraute : l’art du tropisme à son sommet.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le jeu excessif, presque caricatural de Nicolas Vaude.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un vieux copain que vous espérez ne jamais jamais perdre de vue.
  • Des gens qui pensent qu'il vaut mieux tout dire.

Allez-y si vous aimez

  • Chercher la petite bête. 
  • La rancune.


Infos pratiques

Mise en scène  
Léonie Simaga

Dates
18 nov. 2016 au 26 fév. 2017

Horaire
19h (mar-sam)
17h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h

Adresse
Théâtre de Poche-Montparnasse
75 bvd du Montparnasse
Paris 6

Avec
Nicolas Briançon, Nicolas Vaude, Roxana Carrara

Prix
-26 ans: 10€
+26 ans: 32€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !