« Pinocchio »
de Carlo Collodi

Du 5 décembre au 3 janvier 2015

Mi-figue, mi-figue

Notre avis : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Joël Pommerat nous offre un Pinocchio à la fois moderne et poétique, mais rate cependant le pari de nous proposer plus d'un niveau de lecture.  


T’as pas d’argent? T’es pauvre ? Oh là là ...
© Elizabeth Carecchio

© Elizabeth Carecchio


La pièce en bref

L'histoire, nous la connaissons (presque) tous :  Gepetto, vieil homme pauvre et solitaire,  taille un beau jour dans un rondin de bois un pantin articulé, qu'il considère comme son propre fils. Préférant le cabaret à l'école, et l'argent facile aux promesses, le pauvre pantin accumule les mauvaises fréquentations, se fait voler son argent, ment à tort et à travers, y compris à la fée qui souhaite faire de lui un enfant comme les autres. Victime de sa naïveté et de sa bêtise, il se retrouve transformé en âne, avant de finir avalé par une baleine géante. Évidemment, il réussit à s'en sortir, et s'en retourne chez lui avec la ferme intention de devenir un petit garçon doux et obéissant, et de faire enfin la fierté de son père.

Dans la version de Joël Pommerat, le criquet qui faisait office de narrateur dans le roman de Carlo Collodi est un homme, torse nu et fardé de blanc, témoin cynique et compatissant des mésaventures de Pinocchio. Certes, l'écriture est moderne, le conte dépoussiéré, et la mise en scène ingénieuse. Mais l'on s'ennuie un peu. Si les comédiens sont excellents, la pièce manque de noirceur, et l'on pouvait s'attendre de la part de ce metteur en scène de génie à une approche plus audacieuse et moins convenue de cette histoire qui peine malheureusement à dépasser le stade du simple divertissement. 

Alicia Dorey


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La scénographie et les lumières, absolument irréprochables.
  • Redécouvrir les Aventures de Pinocchio, que l'on croyait connaître par coeur.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Un certain manque de profondeur dans la psychologie des personnages.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • N'importe quel bambin âgé  de moins de 10 ans

Allez-y si vous aimez

  • Les contes pour enfants


Infos pratiques

Mise en scène 
Joël Pommerat

Dates
5 déc. au 3 jan. 2015

Horaire
20h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h15

Adresse
Ateliers Berthier,
1 rue André Suarez

Paris 17

Avec
Myriam Assouline, Sylvain Caillat, Pierre-Yves Chapalain, Daniel Dubois, Maya Vignando

Prix
-28 ans :18€
+28 ans : 36€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !