« Père »
d'August Strindberg

Du 7 octobre au 4 décembre 2016

Mi-Figue, mi-figue

Notre avis : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Arnaud Desplechin fait ses premiers pas au théâtre en adaptant Père de Strindberg, à la Comédie-Française. Rien que ça !


Pourquoi ne nous sommes pas séparés avant ? 
© Vincent Pontet

© Vincent Pontet


La pièce en bref

Ah, qu’il est bon de voir nos réalisateurs français faire un pas de côté. Avec Christophe Honoré et quelques autres, Arnaud Desplechin fait son entrée au théâtre. Et par la grande porte s’il vous plaît ! Celle de la Comédie-Française, dont la dernière représentation de Père de Strindberg remontait à 1991 avant d'être repris l'année dernière…. Alors, quand on s’installe sur son siège de velours rouge, on est tout ému, on se demande bien ce qu’on va voir…. Sera-t-on étonné ? Bouleversé ? Emu par l’histoire de ce couple tragique qui se dispute l’éducation de leur fille ? C’est en tout cas ce que promet Monsieur Desplechin dans sa note d’intention : « J’espère que nous allons briser le cœur des spectateurs ». Hélas non, et pour une fois, avec grand regret.

Le résultat est pour le moins classique. De bons acteurs, un joli décor, une belle lumière, certes. And so what ? L’intérêt de faire entrer un non professionnel du théâtre n’est-il pas d’apporter un peu de fraîcheur et de nouveauté à l’institution ? Le spectacle est bien sûr agréable, porté par Michel Vuillermoz, ce capitaine abandonné, seul contre tous et manipulé par sa femme. Une situation et un humour qui rappellent étrangement Al Bundy dans la série« Marié deux enfants »…. Le drame psychologique se transforme rapidement en comédie dramatique, et l'on ne peut réprimer un baillement.

Saluons néanmoins le bon élève Desplechin, et souhaitons-lui plus d’audace et de liberté pour son prochain essai. 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • L'immense bibliothèque du décor.
  • Le jeu de Michel Vuillermoz, qui exprime sa colère sans un mot plus haut que l'autre.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le traitement un peu classique d'un classique.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami au bord de la séparation.
  • Un misogyne et fier de l'être.

Allez-y si vous aimez

  • Les scènes de ménage.
  • Parler éducation.


Infos pratiques

Mise en scène  
Arnaud Desplechin

Dates
7 oct. au 4 déc. 2016

Horaire
20h30 (lun-sam)
15h30 (sam-dim)

Durée.png

Durée
2h

Adresse
Comédie-Française
1 Place Colette
Paris 1

Avec
Martine Chevallier, Thierry Hancisse, Anne Kessler, Alexandre Pavloff, Michel Vuillermoz, Pierre Louis-Calixte, Claire de La Rüe du Ca

Prix
- de 28 ans : à partir de 10€
+ de 28 ans : à partir de 15€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !