« Par-delà les marronniers »
de Jean-Michel Ribes

Du 15 mars au 24 avril 2016

Une réussite

Notre avis : UNE RÉUSSITE

Trois poètes dadaïstes de génie oubliés de tous ressortent des limbes sous l'œil aiguisé de Jean-Michel Ribes, dans une mise en scène où la guerre, l'amour, l'art, l'ennui et la mort nous révèlent leur part d'ombre.

DU 15 AU 17 AVRIL
ON VOUS OFFRE DES PLACES !

Comment ca marche ?
1.  Je like et je partage la page Facebook des 5 Pièces
2.  J'écris à contact@les5pieces.com en renseignant le nombre de places & la date souhaitée
3.  En fonction des places disponibles, je recois sous 72h, un mail de confirmation ou de refus
4.  Je retire mes places au guichet du théâtre le jour du spectacle


Le jour se lève, ça vous apprendra.
©  Giovanni Cittadini Cesi

©  Giovanni Cittadini Cesi


La pièce en bref

Jacques Vaché, Arthur Cravan, Jacques Rigau, ça vous dit quelque chose? Nous non plus. Et pourtant, nous aurions plus d'une raison de nous en vouloir, car ces poètes de génie n'ont rien à envier à toutes les grandes figures du dadaïsme dont on nous rebat les oreilles depuis l'Entre-deux-guerres. On voit ces trois dandys (vêtus de fracs en satin blanc kitchissimes, ce qui n'est pas pour nous déplaire) traverser la guerre de 14-18 avec une nonchalance réjouissante, fréquenter des femmes et les aimer un peu. Superbement interprétés par Maxime d'Aboville, Michel Fau et Hervé Lassïnce, ils enchaînent réflexions sur l'art et répliques assassines, entourés de trois danseuses de revue tout à fait caricaturales. Mais derrière ces airs faussement enjoué, c'est bien de désespoir qu'il s'agit. Face à l'absurdité d'une époque (et d'ailleurs, la leur ou la nôtre?) et au vide abyssal de l'existence, il ne reste qu'une solution : le suicide. Avant que le rideau ne tombe, c'est chose faite.

Pour cette reprise de Par-delà les marronniers, le directeur du Rond-Point s'est entouré des plus grands, et pas seulement du côté de la distribution, en tous points impeccable (avec cependant un petit bémol du côté des interprètes féminines). La scénographie signée Sophie Perez est à couper le souffle, nous offrant cinq tableaux dans lesquels on retrouve l'exubérance et la folie colorée du mouvement Dada. On frôle parfois l'écœurement, mais la surenchère fonctionne à merveille.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La scénographie, colorée, grandiose, étourdissante !
  • Certaines répliques, qu'on noterait volontiers sur son avant-bras pour ne pas les oublier.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Les trois personnages féminins, dont le déhanché manque un peu de conviction.

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami resté bloqué dans les années 20

Allez-y si vous aimez

  • Le mouvement Dada
  • Les danseuses de revue
  • La poésie


Infos pratiques

Mise en scène  
Jean-Michel Ribes

Dates
15 mar. au 24 avr. 2016

Horaire
20h30 (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
Théâtre du Rond-Point
2 bis av. Franklin Roosevelt
Paris 8

Avec
Maxime d'Aboville, Michel Fau, Hervé Lassïnce, Alexie Ribes, Stéphane Roger, Aurore Ugolin

Prix
-30 ans : 16€
+30 ans : 29€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !