« Dakhabrakha/Nuage » 
Nouveaux chants d'Ukraine/Stéphane Ricordel

Du 14 au 17 septembre 2016

Une réussite

Notre avis : Une réussite

Des chants polyphoniques traditionnels ukrainiens à la chute de Stéphane Ricordel dans l’immensité d’un nuage, une soirée tout en poésie, un voyage en Rêverie.


Выйду на горушку, посмотрю в долинушку (Baby show me your love…)
© Monfort

© Monfort


La pièce en bref

Lorsqu’on pénètre dans la grande salle du Monfort, l’ouvreuse nous met en garde : surtout ne pas partir avant la fin du concert, ni même après les saluts et rappels mais suivre les musiciens… On s’installe donc, un peu songeur, et on attend Dakhabrakha. Les voici qui débarquent. Parés de costumes traditionnels d’Europe de l’Est, leur unique présence est une invitation au voyage. Ce quatuor (un homme et trois femmes) mêlant violoncelle (costumé lui aussi), djembé, accordéon, buhay et autres instruments anciens fait entendre les chants traditionnels populaires d’un pays qui nous semble proche et lointain à la fois. Accent slave, folklore coloré, mélodies hypnotiques, bruissements de feuilles et hululements d’oiseaux nocturnes, les artistes nous transportent des rues de Kiev au fin fond des forêts orientales. Mêlant humour et gravité, ils n’hésitent pas, sur les deux derniers morceaux, à nous inviter à la danse… Pour certains, ce fut la transe.

Et puis, à la fin, discipliné, on les accompagne, d’ailleurs cela tombe bien, on ne veut pas les quitter. Sur fond de musique tzigane, la procession nous mène autour du plan d’eau situé dans le parc Georges Brassens jouxtant le Monfort. Une installation signée Stéphane Ricordel nous fait poursuivre le voyage. Au bord d’un ciel empli d’un unique nuage, un acrobate nous défie. Toujours en musique, une odeur de bosquet humide ajoutant à l’expérience sensorielle… Plus douce sera la chute.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Le principe d’enchaîner deux spectacles, intérieur / extérieur, concert /cirque.
  • Le morceau aux sonorités rap des Dakhabrakha.
  • L’instant précis de la chute (au propre et au figuré).
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La répartition en temps des deux spectacles : un concert un peu trop long, un Nuage définitivement trop court, et donc frustrant.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • La communauté ukrainienne parisienne, qui participe activement au concert.
  • Des amateurs qui ne connaissent pas le Monfort : ce spectacle itinérant est une parfaite façon de découvrir un lieu de plus en plus incontournable.

Allez-y si vous aimez

  • Voyager à travers de nouvelles cultures, de nouvelles tonalités.
  • Le travail et l’univers de Stéphane Ricordel, fondateur de la Compagnie des Arts Sauts.


Infos pratiques

Mise en scène 
Stéphane Ricordel

Dates
14 au 17 sept. 2016

Horaire
20h30 (mar-sam)

Durée.png

Durée
1h45

Adresse
Monfort Théâtre
106 rue Brancion
Paris 15

Avec
Marko Halanevych, Iryna Kovalenko, Nina Garenetska, Olena Tsybulska (pour Dakhabrakha) et Benoit Belleville (pour Nuage)

Prix
-26 ans : 16€
+26 ans : 25€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !