« Nous sommes repus mais pas repentis
(Déjeuner chez Wittgenstein) »
de Thomas Bernhard

Du 13 au 29 mai 2016

Seulement s'il pleut

Notre avis : SEULEMENT S'IL PLEUT...ET SEUL

Mieux vaut être bien équipé avant de se rendre aux Ateliers Berthier pour assister à ce déjeuner chez Wittgenstein : vous risquez d'y laisser vos tympans et votre appétit.


Tu me demandes pas si j’ai froid si j’ai mal à la tête si j’ai peur du cancer de la langue !
©  Samuel Rubio

©  Samuel Rubio


La pièce en bref

Fraîchement sorti de l'hôpital psychiatrique, Voss est accueilli par ses deux sœurs dans la salle à manger familiale, jonchée de vaisselle brisée et d'objets en tous genres. On prépare la soupe, on discute philosophie, on se chamaille au son d'une symphonie de Wagner : un déjeuner somme toute assez ordinaire à l'époque du logicien Ludwig Wittgenstein, condisciple d'Adolf Hitler, dans une Autriche des années 1930 marquée par la montée de l'antisémitisme. Et pourtant le service n'est pas à la hauteur, et l'on est vite gagné par un sentiment d'intense frustration, avant même d'avoir pu être saisi par la beauté chaotique que l'on tente de nous faire avaler à grosses cuillerées. Contrairement à nous, les comédiens s'en donnent à cœur joie, et s'il arrive que leur enthousiasme soit communicatif, l'absence de fil conducteur nous empêche de voir dans leurs errements philosophiques autre chose qu'un spectacle qui se mord la queue.

Peut-être est-ce l'objectif de Séverine Chavrier lorsqu'elle s'empare du texte de Thomas Bernhard : superposer les références, les genres et les époques, pour mieux nous faire ressentir le malaise dans lequel nous continuons à vivre, près d'un siècle plus tard. Tout au long de ces 2h15 de représentation, noyés que nous sommes sous une avalanche de porcelaine, la metteur en scène suisse semble nous hurler dans l'oreille : vous ne comprenez rien ? Tant pis pour vous. Vous reprendrez tout de même une petite bouchée !  


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La tirade sur le suicide, très instructive.
  • La bataille de choux à la crème.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La saturation visuelle, auditive et conceptuelle à laquelle on nous soumet sans ménagement. 
Write here...

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami résistant (aux chocs, et pas forcément en 45.)

Allez-y si vous aimez

  • Thomas Bernhard
  • La musique de Wagner
  • Les déjeuners de famille


Infos pratiques

Mise en scène  
Séverine Chavrier

Dates
13 au 29 mai 2016

Horaire
20h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
2h15

Adresse
Ateliers Berthier
1, rue André Suares
Paris 17

Avec
Marie Bos, Séverine Chavrier, Laurent Papos

Prix
-28 ans : 18€
+28 ans : 36€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !