« More, more, more…future »
de Faustin Linyekula

Du 31 janvier au 4 février 2017

A ne pas manquer

NOTRE AVIS : à ne pas manquer

 Utopie musicale et dansée pour affronter les lendemains incertains.


Entamer la destruction des cosmogonies.
© Agathe Poupeney

© Agathe Poupeney


La pièce en bref

Cela commence par quelques pas de danse, accords de guitare et costumes étonnants sur le plateau nu du Théâtre des Abbesses. Huit artistes nous embarquent frénétiquement pour un concert où le rythme musical s’incarne dans des corps palpitants, pour une chorégraphie où s’écrivent des espoirs à nourrir et des impasses à déjouer, où s’esquisse une course débridée vers des lendemains qu’il faudra bousculer pour les faire chanter. Envie de bouger face à tant d’énergie sur scène et pourtant le voyage se fait énergiquement (mais docilement) depuis son fauteuil. Il y a des gestes amples, des déhanchés parfaits, quelques pointes hissées, des mouvements fulgurants, des corps à corps, des mains au sol, il y a de la grâce et de la fureur. Il y a les nuits chaudes de Kinshasa, la colère, la violence, la poétique d’un message de liberté, « le crépuscule des idoles et la mort des idéologies ».   

Tour à tour lyrique, rock, toujours puissant, généreux et rythmé, cet accord sensoriel entre la danse, la musique et le texte trace une ligne sensible et audacieuse vers un futur à construire. Faustin Linyekula nous parle de solidarité, de rêve, d’une réalité dont il ne faut pas désespérer, au Congo ou ailleurs. Harmonie exaltante entre création artistique et conscience politique.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Les 8 artistes réunis en fond de scène.
  • Le solo de Faustin.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Devoir rester assis. Une fosse de concert eût été idéale.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un type qui pense avoir compris Nietzsche.
  • Un amateur de concert qui veut s'encanailler au théâtre.

Allez-y si vous aimez

  • Les bonnes lignes de basse.
  • Les paillettes jaunes et collants léopards.


Infos pratiques

Mise en scène  
Faustin Linyekula

Dates
31 jan. au 4 fév. 2017

Horaire
20h30 (mar-sam)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
Théâtre des Abbesses
31 rue des Abbesses
Paris 18

Avec
Jeannot Kumbonyeki, Papy Ebotani, Faustin Linyekula & les musiciens Patou « Tempête » Kayembe, Pépé Le Coq, Pasnas Mafutala, Zing Kapaya, Pati Basima

Prix
-26 ans: 16€
+26 ans: 26€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !