« Monsieur de Pourceaugnac »
de Molière

Du 14 juin au 9 juillet 2016

À ne pas manquer

Notre avis : à ne pas manquer
- SÉLECTION JUIN 2016-

Si la météo, les grèves et/ou l’Euro vous dépriment, rendez-vous aux Bouffes du Nord jusqu’à la mi-juillet pour cette pièce de Molière mise en musique par son contemporain Lully, revisitée avec énergie et humour par Clément Hervieu-Léger à la mise en scène et William Christie à la direction musicale. Un spectacle total aussi rafraichissant que délirant !


Une personne comme vous est-elle faite pour un Limousin ?
© Brigitte Enguérand

© Brigitte Enguérand


La pièce en bref

Il n’a pas de bol, ce  gentilhomme limousin qui débarque à Paris pour épouser Julie, que son père lui a promise. D’abord il porte un patronyme,  Pourceaugnac, qui prête à tous les sarcasmes. Il va être servi. Ensuite, il n’a pas compris que les temps changent : il ne suffit plus de la volonté d’un père pour gagner une fille. En particulier chez Molière. La belle et son amant de cœur s’emploient donc à ruiner le projet paternel, avec la complicité survitaminée d’une bande de mercenaires avides et sans scrupules. Avec succès, puisque deux heures plus tard, après avoir subi les agressions de faux médecins, de faux avocats, de faux policiers et de prétendues épouses délaissées — « La polygamie est un cas pendable » — Pourceaugnac, travesti à son tour pour échapper à ses persécuteurs, n’a plus qu’à rentrer bredouille, piteux et meurtri,  dans son Limousin natal, jurant qu’on ne l’y prendra plus. Entre temps, Molière pour le théâtre et Lully pour la musique nous régalent d’un feu d’artifice de gags, de chants et de danses aussi réjouissants aujourd’hui qu’ils devaient l’être déjà pour Louis XIV et sa cour de passage à Chambord à l’automne 1669, où ce « divertissement royal » fut créé. Tous deux créaient là un chef d’œuvre d’un genre nouveau, la comédie-ballet,  dont l’illustration la plus célèbre vient un an plus tard avec Le Bourgeois Gentilhomme, et se prolonge dans la tradition du grand opéra à la française, spectacle total mêlant tous les arts de la scène. « Chantons, dansons, jouons, » s’exclame le chœur dans Pourceaugnac, « lorsque pour rire on s’assemble, les plus sages sont les plus fous».

Cette profession de foi hédoniste sert de viatique à tous les artistes ici présents. Tous en scène, musiciens, comédiens et chanteurs font la fête et nous y invitent. Peu importe la cruauté (voire le mauvais goût), pourvu qu’on ait l’ivresse de la victoire et de la liberté. Dans cette débauche de talents, mentions spéciales à Gilles Privat, ineffable Monsieur de Pourceaugnac, à Daniel San Pedro, grand ordonnateur de la persécution du précédent, au très agile soprano de Claire Debono,  et bien sûr à la maîtrise enjouée des musiciens des « Arts Florissants » du grand William Christie à qui l’on doit l’idée de cette enthousiasmante résurrection.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Pas de perruques poudrées dans la mise en scène de Clément Hervieu-Léger, qui déplace l’action dans les années 50-60 (du XXème siècle). Du baroque rock, donc dépoussiéré, en quelque sorte !
  • La joie de vivre et de jouer ensemble porte tout le spectacle. Elle est communicative. 
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Dans cette comédie-ballet, le parent pauvre, c’est la danse : quelques rondes et farandoles, pas de vrai danseur, bref, le service minimum !

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un(e) cousin(e) limousin(e) pour lui montrer que « ça ne date pas d’hier que  les parisiens se la pètent »
  • Un hooligan russe avant sa reconduite à la frontière pour qu’il rentre chez lui après avoir vu et vécu une vraie fête

Allez-y si vous aimez

  • Le médecin malgré lui
  • Le malade imaginaire
  • L’avare et le misanthrope

 


Infos pratiques

Mise en scène  
Clément Hervieu-Léger

Dates
14 juin au 9 juillet 2016

Horaire
20h30 (mar-sam)
 

Durée.png

Durée
1h45

Adresse
Théâtre des Bouffes du Nord
37bis bvd de la Chapelle
Paris 10

Avec
 Erwin Aros, Clémence Boué, Cyril Costanzo, Claire Debono, Stéphane Facco, Matthieu Lécroart, Juliette Léger, Gilles Privat, Guillaume Ravoire, Daniel San Pedro,
Alain Trétout

Prix
-30 ans :  de 14€
+30 ans : de 18€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !