« Les Liaisons dangereuses »
de Choderlos de Laclos

Du 2 au 18 mars 2016

Mi-figue, mi-figue

Notre avis : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Il y a des spectacles qu'on aimerait aimer : texte classique ( et gentiment sulfureux), distribution de haute volée, scénographie impeccable... Et pourtant, quelque chose manque à l'appel.


Il ne faut se permettre d’excès qu’avec les gens qu’on veut quitter bientôt.
© Brigitte Enguerand

© Brigitte Enguerand


La pièce en bref

L'histoire, on la connaît, au moins dans les grandes lignes : la marquise de Merteuil, courtisane insatiable, apprend que son ancien amant Gercourt est sur le point d'épouser la petite Cécile de Volanges, fraîchement sortie du couvent. Bien décidée à se venger d'une indélicatesse passée, elle entend donner à la jeune pucelle une éducation libertine afin d'entacher la réputation de ce bon vieux Gercourt. Jouant de ses charmes et de son talent de manipulatrice, elle parvient à entraîner Valmont dans son petit stratagème, l'obligeant à quitter la seule femme qu'il ait jamais aimée, la Présidente de Tourvel. Si les dialogues sont jouissifs, on ne peut s'empêcher de réprimer un sourire face à ces comédiens en costumes d'époque, qui déclament leurs correspondances avec des trémolos dans la voix. Le texte aurait-il mal vieilli ?

On peut être séduit par la symétrie parfaite des allers et venues, lorsque les personnages apparaissent dans l'encadrement d'une fenêtre pour mieux disparaître derrière l'opacité d'une cloison. Dominique Blanc incarne une Merteuil joyeusement machiavélique, et assène à la gente masculine quelques vérités plutôt amusantes, que l'on se plaira à noter sur un bout de papier, attendant sagement que l'hécatombe finale vienne mettre un terme aux petits jeux dangereux de madame la marquise.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Le monologue de Dominique Blanc sur la nécessité d'accumuler les amants (pour gagner en consistance)
  • Pouvoir tout prendre au second degré
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Que la pièce tombe parfois dans le cliché d'un théâtre un peu poussiéreux 
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un amant éconduit

Allez-y si vous aimez

  • Les échanges épistolaires
  • Les femmes fatales et manipulatrices


Infos pratiques

Mise en scène  
Christine Letailleur

Dates
2 au 18 mar. 2016

Horaire
20h30 (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
2h45

Adresse
Théâtre de la Ville
2 Place du Châtelet
Paris 4

Avec
Dominique Blanc, Vincent Perez, Fanny Blondeau, Stéphanie Cosserat, 
Julie Duchaussoy, Manuel Garcie-Kilian, 
Guy Prévost, Karen Rencurel, 
Richard Sammut, Véronique Willemaers 

Prix
-30 ans: 18€
+30 ans: à partir de 27€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !