« Les Habitants du bois » 
de Corine Miret et Stéphane Olry

Du 20 au 30 avril 2017

Mi-figue, mi-figue

Notre avis : mi-figue, mi-figue

Election présidentielle 2017, Raymond Domenech nouveau ministre du tourisme, du sport et de la culture lance un projet d’Olympôle regroupant l’Insep et la Cartoucherie. C’en est trop pour Ariane Mnouchkine et consorts, l’insurrection s’organise.


J’ai pris son bureau et je l’ai retourné !

© Bruno Laprade

© Bruno Laprade


La pièce en bref 

Révolution ! La culture est en friche, et Raymond Domenech — oui, le philosophe et entraîneur de foot, mais surtout philosophe — vient d’être nommé ministre du tourisme, du sport et de la culture. Celui-ci s’attèle à un projet d’envergure pour réaffirmer le rayonnement culturel de la France, la création de l’Olympôle Monsanto Dassault. Ce béhémoth issu du regroupement entre la Cartoucherie et l’Insep (Institut National du Sport) est censé aboutir à un centre favorisant le transhumanisme des soldats, sportifs et artistes, chantres d’une politique culturelle nationale et renouvelée. Bref, une complète fiction, surtout en cette période électorale. Premier de  sept volets, Les Habitants du bois raconte la sécession fondatrice de la Cartoucherie, racine de la révolte, contre l’esprit d’une culture d’Etat au rabais.

Plus performance que pièce, le spectacle est avant tout une immersion dans le monde du bois de Vincennes. Car la pièce est tirée d’une expérience de ses créateurs (Corine Miret et Stéphane Olry), qui y ont vécu une saison durant pour en découvrir les habitants et les moindres recoins. C’est d'ailleurs sous leur commandement et afin d’invoquer l’esprit du bois sur scène que le spectateur entre dans la salle en chantant et dansant, moment plus long qu’utile. La pièce s’organise ensuite autour de saynètes inégales racontant, par des témoignages — certes parfois émouvants — et des interviews caustiques les anecdotes de cette Commune du bois de Vincennes. Si l’idée originale est intrigante et parfois drôle, on n'a à peine le temps d'en saisir le rythme que la pièce se finit déjà. A l’instar de cette élection présidentielle : un premier volet frustrant !


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Raymond Domenech, un héros.
  • Le directeur de l'Aquarium, émouvant personnage.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Réaliser que c'était déjà fini.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un fan d'Ariane Mnouchkine.
  • Un chêne.
  • Eviter d'y aller avec votre copain pyromane.

Allez-y si vous aimez

  • Les expériences audacieuses. 
  • Courir dans les bois.


Infos pratiques

Mise en scène 
Corine Miret
Stéphane Olry

Dates
20 au 30 avr. 2017

Horaire
20h30 (jeu-dim)
 

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
Théâtre de l'Aquarium
Route du champ de manœuvre
Cartoucherie
Paris 12

Avec
Stéphane Olry, Corine Miret, Johnny Lebigot Jean-Christophe Marti

Prix
Tarif unique : 10€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !