« Les enfants du silence » 
de Mark Medoff

Du 17 janvier au 28 février 2017

À ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
-sélection février 2017-

S’il est facile en fermant les yeux de réaliser ce que ressent un aveugle (quoique), il l'est sacrément moins de percevoir le monde dans lequel vivent les sourds de naissance… Et de comprendre qu'on ne veuille pas le quitter.


Y a plus de bruit, ou c’est moi qui deviens sourd ?
© Cosimo Mirco Maggliocca

© Cosimo Mirco Maggliocca


La pièce en bref 

Sarah est née sourde et sa vie s'est toujours déroulée dans le silence le plus total. Longtemps ses parents l’ont considérée comme attardée mentale, avant de l’envoyer dans un institut spécialisé, histoire de ne plus l'avoir dans les pattes. Plus tard, les garçons s'intéressent uniquement à elle pour le sexe — trop fastidieux d'apprendre à parler sa langue. Car Sarah n’a jamais flanché : aucune raison pour elle de se soumettre à l’apprentissage de la langue parlée. Ceux qui veulent communiquer avec elle n’ont qu’à étudier son jargon à elle : celui des signes. Lorsque Jacques, orthophoniste (et follement amoureux) tente de la faire changer d’avis, il va vite réaliser ne pas être au bout de ses peines.

Véritable plaidoyer pour le droit à la différence, cette pièce « bilingue » est interprétée pour la première fois par des acteurs entendants. Et pas n’importe lesquels, puisque c’est la troupe de la Comédie-Française que l’on découvre sur le plateau du Théâtre Antoine. On est émus aux larmes par Françoise Gillard dans le rôle de Sarah, tandis qu'on ne peut s'empêcher de rire en
« écoutant » Denis et Lydia, deux non-sourds pourtant plus vrais que nature. Alors, forcément, à la fin, on se lève et on secoue très haut les mains… Parce qu'en langage des signes, c’est comme ça qu’on applaudit !


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Apprendre à dire « fait chier » en langage des signes.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La préparation du procès, qui traîne un peu la patte.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Une vieille copine qui s'écoute un peu trop parler.
  • Un sourd du dimanche (et du mardi, seuls jours où la pièce est surtitrée).

Allez-y si vous aimez

  • Tricher au bridge.
  • Jouer au roi du silence.


Infos pratiques

Mise en scène 
Anne-Marie Etienne

Dates
17 jan. au 28 fév. 2017

Horaire
21h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
2h

Adresse
Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg
Paris 10

Avec
Catherine Salviat, Alain Lenglet, Françoise Gillard, Laurent Natrella, Coraly Zahonero, Elliot Jenicot, Anna Cervinka

Prix
À partir de 19€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !