« Le Neveu de Rameau »
de Denis Diderot

Du 14 octobre 2015 au 17 janvier 2016

Une réussite

Notre avis : Une réussite

Le comédien Nicolas Vaude interprète avec brio le neveu de Rameau, musicien raté et philosophe à son insu. 


Tout ce que je sais, c’est que je voudrais être un génie !
© Lucernaire

© Lucernaire


La pièce en bref

Diderot retrace dans cette pièce sa rencontre avec le neveu de Rameau. Musicien raté « composé de bassesse et sans pudeur », il vit dans l’ombre de son oncle prodige du clavecin. Vivant au jour le jour et profitant de certaines relations féminines savamment entretenues, le neveu de Rameau ne se soucie que très peu des grandes valeurs, et se félicite de ses vices plutôt qu'il ne les blâme. L'encyclopédiste Diderot dépeint donc dans un premier temps un être amoral et repoussant, qu’il va ensuite amener à se questionner,notamment par le détour de la musique. Ce qui est en jeu ici reste le décalage entre la grande générosité de Rameau et son manque de vertu : comment un être ayant l'oreille si fine peut-il être à ce point dépourvu de tout scrupule ?

On retrouve là tout le génie de Diderot, qui parvient à faire croître notre sympathie à l'égard d'un être présenté comme simple d’esprit, mais qui contient en lui des interrogations fondamentales que chacun d'entre nous peut être amené à se poser. Ce cheminement se fait à travers des anecdotes vécues et racontées, qu’il prend un plaisir certain à nous décrire avec beaucoup d’humour et d’énergie. En bon philosophe, Diderot met le personnage du neveu face à ses contradictions, et joue sur la répartie percutante de l'oncle, ce qui permet à la pièce de ne jamais sombrer dans un dialogue philosophique abscons.

Diane Despois


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Le jeu magistral de Nicolas Vaude, exprimant toute la profondeur du personnage entre bouffon du roi et agitateur de réflexion.
  • La complicité qui lie les deux comédiens.
  • L'énergie qui se dégage de la pièce.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le texte parfois très (trop ?) théâtral qui nous fait perdre le fil de l’histoire.
     
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami de mauvaise foi, qui aime le théâtre et la philosophie

Allez-y si vous aimez

  • Denis Diderot
  • Le XVIIIème siècle


Infos pratiques

Mise en scène 
Jean-Pierre Rumeau

Dates
14 oct. 2015 au 17 jan. 2016

Horaire
20h (mar-sam)
18h (dim)

Durée.png

Durée
1h30

Adresse
Le Lucernaire,
53 rue Notre Dame des Champs
Paris 6

Avec
Nicolas Vaude, Nicolas Marié, Olivier Beaumont

Prix
-26 ans :11€
+26 ans : 26€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !