« Le Massacre du Printemps »
d'Elsa Granat

Du 3 au 15 mars 2017

Une réussite

NOTRE AVIS : UNE RÉUSSITE

Si vous avez manqué Saga de Jonathan Capdevielle aux Amandiers, et que vous êtes friands de récits autobiographiques (et de la banlieue), on vous recommande le dernier spectacle d’Elsa Granat à Alfortville !

DU 8 AU 11 MARS INCLUS
UNE PLACE ACHETÉE = UNE PLACE OFFERTE

Comment ça marche ?
1.  Je choisis ma date de représentation entre le 8 et le 11 mars.
2. Je réserve mes places par téléphone au 01.43.76.86.56 avec le code « Les 5 Pièces » qui me permet d'obtenir une place offerte pour une place achetée.
3.  Je retire mes places au guichet le jour du spectacle.


Vous avez fait les démarches ?
© DR

© DR


La pièce en bref

Allongée sur un relax, une femme enceinte — Elsa Granat herself —raconte que depuis qu’elle attend un enfant, elle rêve de celle qui l’a elle-même enfantée : sa mère, morte d’un cancer, qui ne connaîtra donc pas sa descendance. Elsa l’a accompagnée sur la fin, la sachant condamnée. C’est cette relation qu’elle explore sur scène, montrant la difficulté d'être battante quand le ciel vous tombe dessus. Dans la pièce, Elsa devient Edith et se dédouble (détriple ?) en trois personnages : Edith, plus jeune, prise entre son envie de réussir et ses cours de marketing qui lui paraissent bien dérisoires en comparaison de ce qu’elle est en train de vivre, Edith, 34 ans, campée par Elsa Granat (vraiment enceinte !), et Edith vieillie prématurément par cette épreuve (jouée par Jenny Bellay, 90 ans !). Et elle n’est pas au bout de ses peines, car à peine enterrée, la jeune fille apprend que son père est lui aussi atteint de cette maladie, et par conséquent, également condamné.

Une histoire bien « lourde » donc, dans la veine des sujets qu’Elsa Granat aborde (sa dernière mise en scène, Mon amour fou, racontait l’histoire d’une femme amoureuse d’un bipolaire). Il était là aussi question d’accompagnement. Car la situation permet de détricoter les liens qu’entretient la narratrice et comédienne avec le corps médical : une aide-soignante, une médecin, et un musicothérapeute. Tension de celle qui doit annoncer la mort, et dont Elsa ne supporte pas la frivolité : talons, strass et paillettes. Tension de celle qui endosse la douleur au quotidien (l’aide-soignante), et qui aurait peut-être préféré passer sa vie à chanter : le moment où elle entonne des airs de Barbara est assurément le clou du spectacle. Que d’émotions ! 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Hélène Rencurel, troublante en médecin au bord de la crise de nerfs.
  • La scène du Théâtre-Studio recouverte de pelouse.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Qu'Elsa Granat soit en retrait par rapport à ses doubles.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un médecin. 
  • Un endeuillé.

Allez-y si vous aimez

  • L'autobiographie.


Infos pratiques

Mise en scène  
Elsa Granat

Dates
3 au 15 mar. 2017

Horaire
20h30 (lun-ven)
17h - 20h30 (sam)

Durée.png

Durée
1h50

Adresse
Studio Théâtre Alfortville
16 rue Marcelin Berthelot
Alfortville

Avec
Jenny Bellay, Elsa Granat, Edith Proust, Clara Guipont, Hélène Rencurel, Antony Cochin

Prix
-26 ans: 15€
+26 ans: 20€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !