« Le Baiser et la morsure »
de Guillaume Béguin

Du 7 au 10 juin 2016

Une réussite

Notre avis : UNE RÉUSSITE

Si l'on utilise souvent le terme d'« inclassable » à tort et à travers, force est de constater qu'il sied à merveille au spectacle de Guillaume Béguin. Entre performance, danse, théâtre et promenade au zoo de Vincennes, bienvenue aux origines du langage.


Que serions-nous devenus sans le
langage ?
© Simon Letellier

© Simon Letellier


La pièce en bref

Sur un plateau plongé dans le noir, une tête de gorille à peine éclairée se met à parler. Un frisson de surprise et d'amusement parcourt la petite salle du Centre Culturel Suisse. Puis silence. Trois autres individus en maillots de corps et shorts en coton sortent de leur tanière, mi-hommes mi-primates, singeant avec une incroyable maîtrise la gestuelle si particulière de nos amis les grands singes. S'ensuit un dialogue physique et sensuel entre ces quatre étranges créatures : les corps s'effleurent, se frottent, se provoquent, s'enroulent, se parlent avant de se taire à nouveau. On s'étonne de si bien comprendre ce que chacun veut « dire », de s'émouvoir d'une caresse légèrement suggestive ou de se passionner pour une séance d'épouillage. Avec une seule question en toile de fond : ne pourrait-on pas se passer des mots ? 

Un décor de sous-bois, une lumière crue, quelques monticules blancs et anguleux sur lesquels nos primates vont se hisser, se rejoindre et se pousser : derrière cette apparente simplicité se cache une réflexion sur le langage que l'on devine éminemment complexe et travaillée. Et pour cause, Le Baiser et la morsure ne cesse d'évoluer au fil des représentations. C'est peut-être ce qui rend ce spectacle aussi fascinant qu'inaccessible, au moins à ceux qui ne la ferme jamais. 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • La musique, assez subtile pour accompagner avec douceur ces instants de vie sauvage.
  • Le seul personnage féminin, dont les postures et le regard atterré en disent long sur le fond de sa pensée. 
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Les longs silences pourront en décourager certain. 

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami des bêtes (et pour une fois pas forcément un des vôtres)
  • Un sourd-muet

Allez-y si vous aimez

  • Les échanges non-verbaux
  • Les sorties au zoo

 


Infos pratiques

Mise en scène  
Guillaume Béguin

Dates
7 au 10 juin 2016

Horaire
20 (mar-ven)

Durée.png

Durée
1h45

Adresse
Centre Culturel Suisse
32-38 rue des Francs-Bourgeois
Paris 3

Avec
Piera Honegger,
Joël Maillard,
Pierre Maillet, Matteo Zimmerman

Prix
-18 ans : 7€
+18 ans : 10€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !