« La Devise »
de François Bégaudeau

Du 20 au 24 juin 2017 

Mi figue Mi figue

Notre avis : mi-figue, mi-figue

Vous gardez un mauvais souvenir de vos cours d’Éducation Civique ? L'avantage, c'est qu'ici aussi ça ne dure que 55 minutes.


Égalibernité !
© Vincent Arbelet

© Vincent Arbelet


La pièce en bref

François Bégaudeau, l’ancien prof devenu écrivain (célèbre notamment pour son roman Entre les murs, adapté au cinéma, Palme d’or à Cannes) a répondu ici à une commande de Benoît Lambert. D’abord réticent, il a finalement accepté la demande du metteur en scène d’écrire un texte théâtral sur la devise républicaine. Celui-ci est en effet soucieux d’amener le théâtre à un public non averti, et le spectacle a déjà fait son petit bonhomme de chemin dans les lycées.Sujet périlleux, surtout que l’auteur, plutôt libertaire, n’allait pas pousser le vice jusqu'à se lancer dans une célébration des « valeurs » de la République. Il bannit d'ailleurs de son discours les mots valises dont on nous a rebattu les oreilles tout au long de la campagne présidentielle, comme le fameux « vivre-ensemble ».

Au final, une réflexion, un dialogue entre l’homme missionné par l’éducation nationale pour faire un discours devant les classes, et sa copine (fiancée ? femme ?) sur ces trois « mots ». On apprendra ainsi que la liberté ne peut se concevoir sans l’égalité, de même que la fraternité, ce qui les conduit à cet intéressant néologisme « égalibernité » (car l’égalité est première quand même, faut pas déconner). On vous expliquera aussi que le libéralisme, c’est la liberté du renard dans le poulailler. Malheureusement, on n’est pas tout à fait convaincu. En 55 minutes (le temps d’un cours d’éducation civique), on a à peine le temps d’effleurer ces questions importantes. Et le plus gênant, c'est que les blagues tombent un peu à plat, et que le tout frôle dangereusement la pure démagogie.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Quand la copine/assistante se rebelle et voudrait remplacer fraternité par sororité ou féminité.

On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le côté démago.
  • Les blagues qui tombent à plat.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un lycéen.

Allez-y si vous aimez

  • Les dialogues socratiques.


Infos pratiques

Mise en scène  
Benoît Lambert

Dates
20 au 24 juin 2017

Horaire
20h (mar-sam)

Durée.png

Durée
0h55

Adresse
Théâtre Paris Villette
211 avenue Jean Jaurès
Paris 19

Avec
Camille Roy
Paul Schirck

Prix
- de 30 ans : 10€
+ de 30 ans : 16€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !