« La Cuisine d'Elvis »
de Lee Hall

Du 3 au 30 novembre 2016

Une réussite

NOTRE AVIS : une réussite
-sélection novembre 2016-

Une crise d’adolescence sur fond de drame familial, où la gastronomie sert d’issue de secours à une jeune fille un peu paumée au milieu d'une famille vraiment cinglée.

DU 10 au 30 novembre inclus
votre place à moins 50%

Comment ça marche ?
1.  Je choisis ma date de représentation entre le 10 et le 30 novembre.
2.  Je contacte la billetterie par mail ou par téléphone : 01.44.95.98.21
3.  Je fournis lors de ma réservation le code « Sosie » qui me permet d'obtenir mes places à moitié prix.
4.  Je retire mes places au guichet le jour du spectacle.


J’ai mis Stanley dans la tourte.
© Sonia Barcet

© Sonia Barcet


La pièce en bref

Jill vit avec son père et sa mère. Lui, ancien sosie d’Elvis, est accidentellement devenu légume en fauteuil roulant à la suite d'un pépin. Présence mi-vivante mi-absente, ce père comprend a priori tout ce qui se passe mais n’a aucune moyen d'interagir avec le monde. Voilà de quoi plomber l'ambiance de cette famille en perdition, entre une fille qui tente de prendre soin de lui et une mère qui s’abandonne dans l’alcool et les conquêtes d’un soir. C'est alors que débarque Stuart, un beau gars un peu con-con — mais profondément gentil — qui ne saisit pas vraiment le bordel dans lequel il vient de mettre les pieds. C'est l'histoire d'une famille en crise, où se mêlent la tristesse d’un père dont la seule manifestation de vie se traduit par une érection et le côté loufoque des reprises d’ELvis qui ponctuent le spectacle.

Cécile Bournay, excellente dans le rôle de Jill avec ses cheveux mauves mal coiffés et son air renfrogné, est manifestement plus âgée que son personnage, et ce décalage donne d’autant plus de caractère à cette ado torturée, au point d’en devenir un élément comique. Avec cette Cuisine d'Elvis, Pierre Maillet mélange tragique et comique dans la même gamelle, pour nous servir un drame tout à fait délicieux.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Stuart, le beau gars bêta interprété par Matthieu Cruciani, un vrai bijou.

On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Les intermèdes de reprises d’Elvis qui cassent le rythme, et dont on se passerait franchement.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Une ado qui se trouve trop grosse.
  • Toute votre famille.

Allez-y si vous aimez

  • La mélancolie passagère de l'adolescence.


Infos pratiques

Mise en scène  
Pierre Maillet

Dates
3 au 30 nov. 2016

Horaire
21h (mar-sam)
15h30 (dim)

Durée.png

Durée
1h40

Adresse
Théâtre du Rond-Point
2bis av. Franklin Roosevelt
Paris 8

Avec
Cécile Bournay, Matthieu Cruciani, Marie Payen

Prix spécial Les 5 Pièces
-30 ans: 8€
+30 ans: 15,50€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !