« L'Amante anglaise »
de Marguerite Duras

Du 25 janvier au 9 avril 2017

Seulement s'il pleut

NOTRE AVIS : SEULEMENT S'IL PLEUT

Inspirée d'un réel fait divers datant de 1949, la pièce de Marguerite Duras pêche tant par son texte sans grand intérêt que par sa mise en scène trop minimaliste.


Ma route est allée droit vers ce crime.
© Philippe Hanula

© Philippe Hanula


La pièce en bref

Debout dans le public, journal à la main, un homme nous lit le résumé sordide d'un fait divers de la région : les morceaux du corps d'une jeune femme ont été retrouvés dans plusieurs trains de marchandises. La piste mène très vite les enquêteurs sur les traces de Claire Lannes, une femme en apparence banale. Elle a tué sa cousine sourde et muette Marie-Thérèse Bousquet dans sa cave avant de la dépecer. Charmant. L'homme n'est ni policier, ni juge, ni avocat, ni quoique ce soit d’autre, non. Simplement quelqu’un qui veut comprendre. Il interroge alors tout d’abord le mari, Pierre, pour tenter de se faire une idée de la personnalité de la meurtrière. Puis vient son tour à elle, Claire, qui avoue son crime sans aucune résistance…et même avec une certaine jouissance ! Et ça rime en plus ! Seulement, quand on lui demande pourquoi elle l’a commis, elle peine à trouver la réponse.

Nous, on peine à ne pas s'ennuyer devant ces deux interrogatoires de quarante minutes chacun. Dans un décor très simple, un bureau et trois chaises, et sous des lumières assez sombres, l’interrogateur un peu nerveux bombarde de questions ses deux interlocuteurs qui, eux, ne bougeront jamais de leur chaise. Difficile de ne pas décrocher de toute cette atmosphère un peu vieillotte, il faut bien le dire. On reste tout de même content et ému de voir Judith Magre sur scène, toute pimpante et malicieuse dans son rôle de folle attachante. Et puis, ce n'est pas désagréable non plus de se laisser bercer par la voix de Jacques Frantz, la voix de De Niro dans nos versions françaises ! Et enfin, Jean-Claude Leguay a lui, et bien, il l'est peut-être comme un pinson dans la vie, et c'est déjà pas mal.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • L’audace du mec qui crie « bravo » à la fin alors qu’il a piqué du nez tout du long.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le maquillage de Judith Magre qui fout un peu les jetons.
  • Le thriller policier qui n’en est pas vraiment un.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un fan de Duras.

Allez-y si vous aimez

  • Les interrogatoires. 
  • Faire un somme au théâtre.


Infos pratiques

Mise en scène  
Thierry Harcourt

Dates
25 jan. au 9 avr. 2017

Horaire
19h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h20

Adresse
Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
Paris 6

Avec
 Judith Magre, Jacques Frantsz, Jean-Claude Leguay

Prix
-26 ans : 11€
+26 ans : 26€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !