« J'ai dans mon cœur un General Motors »
de la Cie Vous êtes ici

Du 29 mars au 3 avril 2016

Mi-figue, mi-figue

Notre avis : MI-FIGUE, MI-FIGUE

Une histoire de la société noire-américaine de Detroit, à travers le personnage légendaire de Berry Gordy, producteur du label Motown et premier exemple du « capitalisme noir ».


Do you love me ? HEY, DO YOU LOVE ME?
© Yves Marchand

© Yves Marchand


La pièce en bref

Il voulait produire des chansons d'amour à la chaîne, au rythme où les usines General Motors crachaient des voitures dans le Detroit des années 1970. On retrouve ici des personnages phares de l'époque, dont les chanteuses Diana Ross et Etta James, qui apparaissent entre deux scènes de vie familiale où la caricature du foyer noir-américain est poussée à son paroxysme. Entre une aînée au corps de liane adulée par son père, une petite sœur obèse à qui l'on refuse de donner la becquée, un père mégalomane et un grand-père vociférant à bout de forces (esclave évadé des champs de coton ou de l'usine automobile du coin, posons-nous la question), on ne sait plus où donner de la tête, et c'est bien là où le bât blesse.

On ne peut que saluer l'énergie déployée par les comédiens pour nous faire entrer dans un univers aussi loufoque qu'extravagant. Julien Villa et la compagnie Vous êtes ici ne manquent ni d'humour ni d'idées, mais on se demande s'ils ne veulent pas trop en dire, au risque de le faire plutôt mal. Les thèmes abordés — révolution sociale lancée par le Black Panther Party, aliénation capitaliste, esclavage, industrie automobile et musicale — sont tous passionnants, mais on s'emmêle rapidement les pinceaux, et une partie du public reste à attendre sagement sur le bas-côté.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Le titre, très réussi !
  • Le personnage de Pupuce, incroyablement convaincant dans sa combinaison d'obèse, à qui l'on refuse toute nourriture depuis...toujours.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Le côté déjanté de certaines scènes, qui finit par noyer le propos dans une succession de galipettes et de tambour- sur-carrosserie.
  • L'odeur de paille, qui pique franchement les yeux.
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami qui rêve d'aller à Detroit

Allez-y si vous aimez

  • La culture noire américaine
  • L'industrie automobile


Infos pratiques

Mise en scène
Julien Villa

Dates
29 mar. au 3 avr. 2016

Horaire
20h (mar-sam)
16h (dim)

Durée.png

Durée
2h

Adresse
Théâtre de la Bastille
76 rue de la Roquette
Paris 11

Avec
Vincent Arot, Laurent Barbot, Nicolas Giret-Famin, Clémence Jeanguillaume, Amandine Pudlo, Noémie Zurletti 

Prix
-30 ans : 17€
+30 ans : 24€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !