« Hôtel Feydeau » 
de Georges Feydeau

Du 6 janvier au 12 février 2017

Une réussite

NOTRE AVIS : une réussite
-sélection JANVIER 2017-

Cinq crises de couple jubilatoires, à vous faire définitivement passer l'envie de convoler en justes noces, ou regretter d'avoir eu le malheur d'y céder !


Il s’appelle Toto. C’est un diminutif d’Hervé.
© Thierry Depagne

© Thierry Depagne


La pièce en bref

 « Non ! Tu ne vas pas vomir, je ne t'ai pas épousé pour ça ! ». Ah, les (dés)illusions du mariage —sujet vieux comme le monde s'il en est — n'en restent pourtant pas moins l'un des plus inépuisables, dans la vie comme au théâtre ! Des noces au divorce, en passant par la grossesse et l'adultère, il est pourtant difficile de ne pas enchaîner les lieux communs, et d'offrir une petite cure de jouvence au génie du Vaudeville. Pari gagné pour Georges Lavaudant dans cet Hôtel Feydeau, qui triture sans vergogne ce que le couple porte en lui de plus vilain. 

On ne niera pas qu'il soit nécessaire de vous dérider un peu pour apprécier pleinement cette suite de gags loufoque et trépidante. Certes, les clichés ont la peau dure, mais comment ne pas voir un fond de vérité dans l'explosion du jeu des apparences dès lors que l'on cesse (littéralement) de tourner autour du pot, parlant purge et transit intestinal avec ses invités ? S'appuyant sur un texte cruel à souhait, une distribution en or massif et un ensemble de ravissants fauteuils voltaire multicolores, Hôtel Feydeau avait peu de chance de se solder par un échec, sinon celui des couples qu'il met en scène, et on ne peut que s'en réjouir.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Les messes basses de la CGDGDM (Confédération Générale des Gens de Maison).
  • Les petits intermèdes dansés, façon bal de soubrettes.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • L'accent indéfinissable de la domestique, à se demander si elle n'a pas un bout de brioche planqué dans chaque joue. 

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • De futurs mariés prêts à voir la vérité en face.
  • Un célibataire désendurci. 

Allez-y si vous aimez

  • Assister à des scènes de ménage de haute volée. 
  • Parler transit en robe de chambre. 


Infos pratiques

Mise en scène  
Georges Lavaudant

Dates
5 jan. au 12 fév. 2017

Horaire
20h (mar-sam)
15h (dim)

Durée.png

Durée
1h25

Adresse
Odéon - Théâtre de l'Europe
Place de l'Odéon
Paris 6

Avec
Gilles Arbona, Astrid Bas, Lou Chauvain, Benoit Hamon, Manuel Le Lièvre, André Marcon, Grace Seri, Tatiana Spivakova

Prix
-28 ans: à partir de 7€
+28 ans: à partir de 14€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !