« Fenêtres »
de Mathurin Bolze

Du 12 au 20 mars 2016

Une réussite

Notre avis : UNE Réussite

Dans la catégorie circassienne, Fenêtres est une des perles du festival (Des)illusions programmé au Monfort Théâtre. A l’aide d’un trampoline, Karim Mesaoudi nous laisse entrevoir par ses multiples fenêtres les délires intimes d’un appartement qui ne manque pas d’air.


Touchez-moi la jambe mademoiselle, je me suis épilé. (et elle le toucha)
© Monfort

© Monfort


La pièce en bref

Sortez vos parachutes jeunes fantassins, car voici un spectacle qui a le mérite de s’envoyer en l’air. Dans cette création en apesanteur (et désolée si je vous colle le tube de Callogero dans la tête), Karim Mesaoudi, alias Bachir, ne garde jamais les pieds sur Terre. Il voltige dans un appartement farfelu et surélevé dont la bizarrerie aérienne n’est pas sans rappeler l’univers déjanté d’un Boris Vian. On suit ainsi les explorations imaginaires de ce seul en scène (ou seul en l’air, selon) dans lequel la gravité envolée laisse entrevoir la poésie d’un monde qui tourne à l’envers, et c’est adroit. Pas de sol dans ce charmant foyer, mais un trampoline. Et l’on observe Bachir dans sa folie solitaire à travers ses fenêtres. 

Quelques spectateurs (dont moi, youpi) sont disposés sur scène, de l’autre côté de l’appartement. On est donc une poignée (6 ou 7) à vivre le spectacle de l’intérieur, ce qui n’est pas pour nous déplaire (sauf en termes de confort, le banc n’étant physiquement pas acceptable au-delà de 23 kilos et de 10 cm d’épaisseur dorsale). Autour du trampoline, une table à manger, un porte-manteau, une loupiotte, une carafe d’eau et quelques vêtements dressent le décor intime de l’habitacle. Le jeune homme, qui se prend pour une sauterelle, bondit d’un objet à l’autre, l’air de rien. Il saute avec sa carafe, puis avec son verre d’eau rempli à ras-bord, et s’amuse à créer une bulle liquide en suspension, qui nous rappelle les expériences de cosmonautes en plein vol inter spatial.  En proie à un délire sur l’identité, Bachir se questionne sur la rencontre de l’autre et la recherche de soi. On s’en prend plein les mirettes ! (avec un petit coup dans l’aile de l’oreille interne à force de voir l’acrobate virevolter au-dessus de nos têtes). 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Caresser la jambe de l’acrobate 4 mètres au-dessus du sol.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Ne pas pourvoir rejoindre Bachir sur le trampoline. Et puis pourquoi on fait pas du trampoline tout le temps plutôt que d’aller faire un footing ennuyeux ?
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un pote nuage

Allez-y si vous aimez

  • Marcher sur la tête


Infos pratiques

Mise en scène  
Mathurin Bolze

Dates
12 au 20 mar. 2016

Horaire
20h (ven)
17h (sam-dim)

Durée.png

Durée
1h

Adresse
Monfort
10, rue Brancion
Paris 15

Avec
Karim Mesaoudi

Prix
-30 ans: 14€
+30 ans: 18€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !