« Champs d'Appel »
de François Lanel

Du 13 au 26 mars 2017

Une réussite

NOTRE AVIS : UNE RÉUSSITE

Le raisonnement scientifique n’a pas de cheminement linéaire. Dans Champs d’Appel, Léo et David, deux chercheurs en herbe, digressent, fouillent, construisent et accumulent, inventant ainsi un nouvel adage : la curiosité est un très beau défaut.

DU 13 AU 26 MARS INCLUS
UNE PLACE ACHETÉE = UNE PLACE OFFERTE

Comment ça marche ?
1.  Je choisis ma date de représentation entre le 13 et le 26 mars inclus.
2. Je contacte le TCI par téléphone au 01.43.13.50.50 pour obtenir mes invitations avec le code
« Les 5 Pièces » (premiers arrivés, premiers servis)
3.  Je retire mes places au guichet le jour du spectacle.


De la friction de deux silexs, nous allons essayer de faire jaillir une étincelle.
© Jean-Pierre Estournet

© Jean-Pierre Estournet


La pièce en bref

Si vous aviez grandi avec Léo et David, les deux protagonistes de Champs d’Appel, vous auriez été meilleurs amis. Vous seriez aussi morts jeunes car laisser deux grands enfants, comme ça, avec autant de jouets, c’est très dangereux pour la santé. Tout commence sur un ton assez sérieux. Léo nous invite, timidement mais avec envie, à suivre à la manière d’un chercheur, sa démonstration scientifique. Pour compléter sa conférence, il invite David, LE spécialiste du duo en moissonneuses-batteuses. Mais très vite, le raisonnement dérive et bifurque au gré des découvertes de chacun.

Hors du cadre du théâtre classique, Champs d’Appel décrit la curiosité insatiable de ces deux apprentis scientifiques, maladroits mais attachants. Portés par leur enthousiasme, ils sortent de scène, y déversent des montagnes d’objets, construisent un mobile pour finalement nous quitter dans une capsule spatiale. La pièce nous rappelle ces jeux d’enfants où un tapis devenait un terrier de rongeur, un tas de bois, un tipi d’indien et une ombre, un lancier coiffé de plume. Régression jouissive pour le spectateur, cette recherche dans le chaos mène parfois au vide et à une baisse de rythme qui affecte peu cette célébration de l’imagination et de la créativité enfantine. Ne pas oublier la bande son, émanation lointaine de la Science des Rêves de Michel Gondry, et personnage à part entière de ce vaste tâtonnement.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • La bande son.
  • Le chaos malléable qui règne sur scène.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Les baisses de rythme.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un ami plasticien.
  • Un maniaque du rangement.
  • Ne pas y aller avec un enfant de 5 ans hyperactif (peut lui donner de mauvaises idées).

Allez-y si vous aimez

  • Encore jouer avec vos Legos.
  • Michel Gondry, La Science des rêves, Be kind rewind.
  • Les cathédrales de livres dans votre chambre.


Infos pratiques

Mise en scène  
François Lanel

Dates
13 au 26 mar. 2017

Horaire
20h30 (lun-ven)
19h30 (jeu-sam)

Durée.png

Durée
1h15

Adresse
Théâtre de la Cité Internationale
17 boulevard Jourdan
Paris 14

Avec
Léo Gobin
David Séchaud

Prix
-30 ans: 13€
+30 ans: 22€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !