« Cendrillon »
d'après le mythe

Du 25 mai au 6 août 2017

A ne pas manquer

NOTRE AVIS : à ne pas manquer
-SÉLECTION JUIN 2017-

Vous pensez vraiment qu’on est du genre à proposer des spectacles en forme de contes pour les moins de 3 ans ? La réponse est non. C'est même tout l'inverse.


T’as que ça à foutre toi, de traîner près de la porte ? En attendant que quelqu’un vienne nous emmerder ?
© Cici Olsson

© Cici Olsson


La pièce en bref

Il faut bien l'avouer, on n'avait jamais vraiment pensé au côté  « dark » de Cendrillon. Merci qui ? Merci Disney, qui ne nous a laissé en tête que l’histoire d’une souillon qui finira par être invitée à la plus grosse soirée de l’année pour chafouiner avec le prince avant de rentrer chez elle à bord d’une courge géante. Fort heureusement, nous voilà durablement déniaisé par cette interprétation flambant neuve de Joël Pommerat, star incontestée de la mise en scène toutes catégories confondues et célèbre pour ses adaptations de contes (apparemment) pour enfant. On ne va pas réécrire l'histoire, mais en trois mots, tout commence par une mère pas au top de sa forme qui s'éteint dans son lit, laissant derrière elle une petite fille persuadée qu'en continuant de penser à elle en permanence, elle ne sera jamais tout à fait morte (chacun fait comme il peut). Vous connaissez la suite : le père se remarie avec une mégère ayant déjà deux affreux tromblons d'un premier mariage, et Cendrillon devient bonne à tout faire avant de tomber sur une fée qui va l'envoyer se changer les idées au royaume.

Chez Pommerat, Cendrillon porte un corset en plâtre, le père fume comme Gainsbourg et la fée jure comme un charretier. C'est drôle, noir, cynique, et déconseillé aux moins de 10 ans. Le tout mâtiné de quelques intermèdes musicaux à vous faire trembloter la lèvre inférieure. Vous l'aurez compris, on vous interdit formellement de laisser passer ça. Vous avez jusqu'au 6 août.


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé 

  • Que le prince pousse la chansonnette sur Father and Son de Yusuf aka Cat Stevens.
  • La fée qui se plante à chaque tour de magie.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • La qualité de l'image sur les écrans lorsque le ciel s'affiche (ambiance prévisions météo sur Tf1, mais c'est vraiment pour chercher la petite bête).
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un enfant à qui l'on a arrêté de faire croire que les morts sont juste partis se poser tranquillou sur un petit nuage. 

Allez-y si vous aimez

  • Faire flipper les tout petits au square.


Infos pratiques

Mise en scène  
Joël Pommerat

Dates
25 mai au 6 août 2017

Horaire
20h30 (mar-sam)
16h (dim)

Durée.png

Durée
1h45

Adresse
Théâtre de la Porte Saint Martin
18 bvd Saint Martin
75010 Paris

Avec
Alfredo Cañavate, Noémie Carcaud, Caroline Donnelly, Catherine Mestoussis, Nicolas
Nore, Deborah Rouach, Marcella Carrara,
Julien Desmet.

Prix
-18 ans: 22€
+18 ans: 31€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !