« Bovary »
d'après Gustave Flaubert

Du 11 avril au 26 mai 2016

À ne pas manquer

Notre avis : À NE PAS MANQUER
-SÉLECTION MAI 2016-

Que vous ayez lu ou non le célèbre roman de Flaubert, vous ne pourrez rester insensible à cette brillante reconstitution du procès qui fit suite à la publication de Madame Bovary. Avec le talent et l'intelligence qu'on lui connaît, le Portugais Tiago Rodrigues nous offre un grand moment de littérature. 


Madame Bovary, c’est moi.
© Pierre Grobois

© Pierre Grobois


La pièce en bref

Au milieu d'un plateau entièrement recouvert de pages jetées au sol, cinq comédiens interprètent tour à tour le rôle de l'accusation, de la défense, de Charles, d'Emma, des amants Léon puis Rodolphe, du pharmacien, et bien sûr de l'auteur lui-même. Les passages les plus licencieux de l'ouvrage sont décortiqués et analysés avec une finesse incroyablement jouissive. On en vient à se demander si Emma ne serait finalement pas la grande nymphomane qu'on l'accuse d'être, et ce n'est pas Maître Pinard, qui finit par embrasser la coupable à pleine bouche, qui nous dira le contraire.  

Nous aurait-on menti, en classe de 5ème, en prétendant qu'il s'agissait là d'une simple histoire de spleen à la campagne ? C'est fort probable. Il était grand temps de rétablir la vérité, et Tiago Rodrigues s'en donne à cœur joie, profitant de l'occasion pour pointer du doigt les dangers de la censure, qui encore aujourd'hui n'a rien perdu de sa vigueur d'antan. Il a su s'entourer d'une poignée de comédiens tous aussi excellents les uns que les autres, qui manient la langue de Flaubert avec une verve et un humour communicatifs. On ressort du Théâtre de la Bastille avec l'envie pressante de se replonger dans ce petit bijou de littérature, dont on mesure enfin l'audace et le génie. 


Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Lorsqu'Emma se met à danser comme une folle furieuse, sous le regard interdit de ce pauvre Charles.
  • L'énorme bouteille d'arsenic que le pharmacien place devant Emma, « au cas où ».
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Lorsque tout le monde s'empoigne et s'embrasse, on finit par ne plus rien comprendre. 
noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Un littéraire en mal de renouvellement

Allez-y si vous aimez

  • Faites entrer l'accusé, sur France 2
  • Les histoires d'adultère


Infos pratiques

Mise en scène
Tiago Rodrigues

Dates
11 avr. au 26 mai 2016

Horaire
20h (mar-sam)
 

Durée.png

Durée
2h

Adresse
Théâtre de la Bastille
76 rue de la Roquette
Paris 11

Avec
Jacques Bonaffé, David Geselson, Grégoire Monsaingeon, Alma Palacios, Ruth Vega-Fernandez

Prix
-30 ans : 17€
+30 ans : 24€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !