« Lucrèce Borgia »
de Victor Hugo

Du 22 janvier au 30 avril 2016

Une réussite

Notre avis : À NE PAS MANQUEr
-sélection février 2016-

Une mère fratricide et incestueuse à laquelle on s'attache sans retenue, allant jusqu'à lui pardonner tous ses crimes : c'est le véritable tour de force de Denis Podalydès, dans une pièce reprise pour la deuxième saison consécutive à la Comédie-Française.


S’ils ne savent pas qui je suis, je n’ai rien à craindre ; s’ils savent qui je suis, c’est à eux d’avoir peur.
©  Christophe Raynaud de Lage

©  Christophe Raynaud de Lage


La pièce en bref

Lucrèce Borgia. Le simple fait de prononcer son nom fait frémir : amoureuse de Gennaro, fils qu'elle a eu avec son frère, Lucrèce est une femme impitoyable, dont on perçoit pourtant l'extraordinaire fragilité. Un soir de bal masqué, dans une Venise sombre et décadente, elle se retrouve face à Gennaro, qui lui fait part de son adoration pour une mère qu'il n'a jamais connue. Horrifié lorsqu'il découvre la véritable identité de cette confidente d'un soir, il n'en reste pas moins troublé par cette rencontre, durant laquelle on sent poindre un amour qui n'a rien de filial. Humiliée sur la place publique et soupçonnée d'adultère par son mari, la vénéneuse Lucrèce entend bien laver son honneur, même au détriment de la vie de son fils. Déchirée entre sa soif de vengeance et son désir de repentance, l'indigne génitrice ne nous offre rien de moins que l'une des plus belles déclarations d'amour d'une mère à son enfant.

Quoique relativement classique, cette tragédie de Victor Hugo réveille en nous un sentiment de haine et de compassion extrêmement déroutant, grâce à la performance du merveilleux Guillaume Gallienne.  Le reste de la distribution est également de très haut niveau, avec un Gennaro interprété par la superbe Sultane Brahim, également à l'affiche de Roméo et Juliette.  Si les décors sont à la hauteur du cadre monumental de la salle Richelieu, ils ne sont toutefois pas aussi audacieux que ce à quoi on aurait pu s'attendre. Que l'on se rassure, cette petite déception est bien vite balayée par l'excellente mise en scène de Denis Podalydès, dont le talent n'est plus à prouver.

 
 

Envie de plus de théâtre ?


On a aimé

  • Que Lucrèce Borgia soit interprétée par un homme, Guillaume Gallienne, qui donne au personnage une profondeur insoupçonnée !
  • Les décors de Venise, la nuit.
On a moins aimé.png

On a moins aimé

  • Certains passages chantés, qui nous mettent un peu mal à l'aise.

 

noun_152984_cc.png

Avec qui faut-il y aller ? 

  • Une femme fatale

Allez-y si vous aimez

  • Victor Hugo
  • Les histoires de famille

 


Infos pratiques

Mise en scène  
Denis Podalydès

Dates
22 jan. au 30 avr. 2016

Horaire
20h30 (lun-sam)
14h (sam - dim)

Durée.png

Durée
2h10

Adresse
Comédie Française
1 Place Colette
Paris 1

Avec
Eric Génovèse, Alexandre Pavloff, François Gillard, Guillaume Gallienne, Christian Gonon, Eric Ruf, Christian Hecq, Gilles David, Stéphane Varupenne, Suliane Brahim, Georgia Scalliet, Nâzim Boudjenah, Elliot Jenicot, Benjamin Lavernhe, Sébastien Pouderoux, Christophe Montenez

Prix
-28 ans : 18€
+28 ans : 36€


Merci de nous avoir lus, maintenant allez-y !